Appel de la libération de 2 casseurs présumés de la manifestation du 6 novembre

Manifestation nationale - Le parquet de Bruxelles fait appel contre la libération de casseurs présumés
Manifestation nationale - Le parquet de Bruxelles fait appel contre la libération de casseurs présumés - © Belga

Le parquet de Bruxelles compte interjeter appel contre la remise en liberté sous conditions de trois hommes placés sous mandat d'arrêt et soupçonnés de faits de violence lors de la manifestation nationale du 6 novembre, a indiqué mardi l'une des ses porte-paroles. Cette remise en liberté a été ordonnée mardi par la chambre du conseil de Bruxelles.

Deux des suspects, des dockers anversois, nient toute implication dans les débordements survenus en marge de la manifestation. Le troisième, un étudiant, reconnaît quant à lui avoir jeté des pierres ainsi qu'une poubelle. Selon les avocats des suspects, l'enquête concernant leurs clients est achevée et le parquet de Bruxelles demandera vraisemblablement leur renvoi devant le tribunal correctionnel en chambre du conseil.

La date n'a pas encore été fixée. Une centaine de policiers ont été blessés lors des incidents survenus en marge de la manifestation nationale du 6 novembre. Onze véhicules ont été incendiés et 62 autres endommagés.

La police a intercepté le jour même 43 fauteurs de troubles dont deux ont été arrêtés judiciairement. Jeudi dernier, la police bruxelloise a encore intercepté 12 personnes. Quatre d'entre elles ont été citées à comparaître en procédure accélérée les 4 décembre et 16 janvier prochains. Cinq personnes ont comparu devant un juge d'instruction, qui a délivré trois mandats d'arrêt et relâché deux personnes.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK