Anvers: le Forum des organisations juives de Belgique invite ses membres à se faire tester après l'appel de Bart De Wever

Anvers: le Forum des organisations juives de Belgique invite ses membres à se faire tester après l'appel de Bart De Wever
Anvers: le Forum des organisations juives de Belgique invite ses membres à se faire tester après l'appel de Bart De Wever - © DIRK WAEM - BELGA

Ce jeudi, la ville d’Anvers a appelé 6500 habitants de deux quartiers juifs à subir un test covid-19 dans les prochains jours. Les taux de contaminations y sont quatre fois plus élevés que dans le reste de la ville. Le Forum des organisations juives de Belgique appelle ses membres à suivre cet appel.

C’est une première en Belgique : les autorités communales anversoises ont distribué des invitations dans les boîtes de 6500 habitants de deux quartiers. Objectif ? Inciter les habitants à aller se faire tester afin de mieux cerner les foyers d’épidémie. Le virologue Marc Van Ranst est enthousiaste quant à cette méthode : "Nous allons pouvoir connaître les lieux de contaminations : ont-elles eu lieu dans les écoles ou dans les familles ? Mesurer, c’est savoir", explique-t-il sur la chaîne locale anversoise ATV.

Communauté visée ?

Étant donné que bon nombre de Juifs orthodoxes habitent dans ces quartiers, certains pourraient penser que les autorités communales visent la communauté juive. Le bourgmestre d’Anvers réfute ces accusations au micro de la VRT : "C’est facile de pointer du doigt l’une ou l’autre catégorie de la population, mais cela n’a pas de sens. Cela n’a rien à voir avec la communauté juive étant donné qu’il y a d’autres quartiers où la population juive est encore plus présente."

Le bourgmestre N-VA constate néanmoins que la communauté juive d’Anvers a des liens étroits avec celle au Royaume-Uni et voyage fréquemment outre-Manche. "Ce n’est pas illogique que, si l’on parle de variant britannique, on prenne un échantillon dans des quartiers où on va peut-être en trouver. L’idée est de savoir où en est la situation afin de prendre les mesures adaptées."

Bart De Wever insiste sur le caractère objectif de son choix: "Ce sont des quartiers où de grandes familles habitent et où la densité de population est élevée. Nous avons sélectionné en toute objectivité les deux quartiers où les taux d’incidence sont les plus élevés et continuent à augmenter."


►►► À lire aussi : Coronavirus à Anvers : la police met fin à une fête, 120 couverts attendus


En novembre, la police anversoise avait par ailleurs dû mettre fin à trois fêtes juives en une semaine. Jeudi, une équipe d’intervention de l’hôpital universitaire d’Anvers a mené des tests à grande échelle à Jesode-Hatora Beth-Jacob, la plus grande école juive reconnue du pays. Cette mission a eu lieu à la suite de la découverte de plusieurs contaminations au coronavirus.

Prioritaire pour la vaccination ?

Dans certains médias néerlandophones, on pouvait lire que, selon le Forum des organisations juives de Belgique, les juifs souhaiteraient se faire administrer le vaccin en priorité, s’il s’avérait que ces deux quartiers étaient effectivement des foyers de contamination.

C’est faux explique Hans Knoop, porte-parole du Forum, à la RTBF : "Je n’ai jamais dit que les juifs devaient être prioritaires dans la vaccination, je parlais des habitants de ces quartiers, où il y a par ailleurs plus de non-juifs que de juifs. Je me suis exprimé à titre personnel et ce n’était qu’une suggestion. " Avant d’ajouter : "Si les taux de contaminations étaient plus élevés dans ces quartiers, il s’agirait d’une population à haut risque. Pourquoi ne pas appliquer les mêmes principes que dans les maisons de soins et de repos ?"

Appel suivi ?

Les habitants des deux quartiers ont reçu une lettre dans leur boîte les invitant à se rendre gratuitement dans le village de vaccination Park Oost entre samedi et lundi.

Hans Knoop conclut : "Nous appelons tous les membres de la communauté à suivre l’invitation et à se faire vacciner. Nous espérons que tout monde suivra l’appel des autorités communales. Nous ne pouvons néanmoins pas prédire si ce sera le cas."

Flandre: progression du variant britannique (JT 18/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK