Antoine Rose, photographe de l'extrême

Suspendu au patin d'un hélicoptère, Antoine Rose scrute le sol avec son appareil photo. Plages européennes, rues de New-York, courses de montagne, les scènes qu'il photographie sont diverses. L’artiste veut capter la réalité à la verticale, vue d’en haut, pour en faire ressortir toute l’abstraction. Le résultat est surprenant.

Ce Bruxellois de 42 ans a d’abord étudié l’économie, avant de passer son brevet d’instructeur de windsurf, puis de devenir le photographe officiel de la coupe du monde de kitesurf pendant cinq ans. C’est lors d’une de ces compétitions, à Rio de Janeiro, que va naître son projet photographique.

Il faudra 10 ans à cet autodidacte pour développer sa technique. Perfectionniste, Antoine Rose ne laisse rien au hasard. Chaque vol est minutieusement préparé.

Aujourd'hui, ses photos font le tour du monde, s’exposant dans de nombreuses galeries dont Mazel à Bruxelles, Maenhoudt à Knokke et Emmanuel Fremin à New York. Ses œuvres font également partie de la collection permanente du Museum of Art&Design de New York.

Le joaillier Tiffany&Co s’est lui procuré sa série sur les plages et ses clichés de New York la nuit pour décorer ses boutiques. La société Hermès possède aussi quelques pièces.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK