Allocation GRAPA : les contrôles domiciliaires sont suspendus jusqu’en septembre

Ce jeudi matin, une quarantaine d’associations, dont la Ligue des droits humains, les syndicats, ou encore le Gang des Vieux en Colère étaient mobilisés devant le cabinet de la ministre fédérale des Pensions, Karine Lalieux (PS). La manifestation a rassemblé une petite centaine de personnes venues demander une réforme de la GRAPA (Garantie de revenus aux personnes âgées). Cette aide sociale, versée en complément des pensions pour ceux et celles dont les revenus sont trop faibles, concerne aujourd’hui quelque 110.000 personnes.

Afin de vérifier que les bénéficiaires de la GRAPA résident bien en Belgique, des contrôles domiciliaires sont réalisés via les facteurs et ce depuis le mois de juillet 2019. Et c’est justement ce que sont venues dénoncer les associations qui réclament une réforme en profondeur de ces contrôles.


►►► À lire aussi : Les contrôles des allocations Grapa, "un bracelet électronique au pied des vieux"


Des contrôles domiciliaires suspendus en raison de la crise sanitaire

Ces contrôles à domicile ont été suspendus avec le confinement, mais ils devraient reprendre en juillet. Les associations de défense des seniors demandent donc aujourd’hui que cette suspension soit maintenue jusqu’à ce que l’ensemble de la procédure soit réformé. La ministre des Pensions y travaille.

Ces contrôles inopinés des facteurs sont fermement critiqués. Les seniors concernés sont dans la crainte permanente, s’ils sortent faire une course, ou vont en visite dans la famille, d’être sanctionnés et de se voir retirer cette aide : "Nous ne sommes pas des personnes que l’on doit mettre en prison", nous dit un manifestant. Et il poursuit : "Nous ne pouvons pas rester confinés à la maison pour attendre soi-disant le facteur qui viendra peut-être. C’est ridicule et ça n’a pas de sens".

Pour les associations, une vérification administrative via le registre national devrait suffire. Elles demandent aussi que la limite actuelle des 29 jours par an d’autorisation de séjour à l’étranger soit relevée, elle est en effet discriminatoire, selon elles, par rapport aux autres allocataires sociaux.

Karine Lalieux, a confirmé que les contrôles resteraient suspendus jusqu’au mois de septembre 2021. Par ailleurs, la ministre fédérale des Pensions rappelle qu’en accord avec les partenaires sociaux, une première étape a été franchie. Résultat, les personnes de plus de 80 ans, celles en maisons de repos et celles souffrant de problèmes psychiatriques ne seront plus contrôlées.

Enfin, une réflexion est toujours en cours entre la ministre et les 42 organisations rassemblées ce matin. Des propositions d’allègement sont encore sur la table et discutées avec les partenaires sociaux. Ces discussions devraient aboutir pour la fin de l’année, nous dit-on.

Et la ministre de rappeler qu’elle va continuer à lutter contre la fraude, mais que les contrôles doivent être proportionnels. Moins d’un pourcent des personnes contrôlées fraudait, précise-t-elle.

Contrôle GRAPA: JT 17/02/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK