Allemagne : opération contre le crime organisé en cours à Berlin et Hambourg

Plusieurs centaines d’agents de police allemands ont lancé jeudi matin de vastes perquisitions à Berlin et Hambourg visant le milieu du crime organisé, ont annoncé les autorités dans un communiqué.

"Plus de 500 fonctionnaires de police exécutent en ce moment 27 mandats de perquisitions et trois mandats d’arrêts à Berlin et à Hambourg", a indiqué le parquet de Berlin sur Twitter.

Ce coup de filet est mené contre "la criminalité organisée", a-t-il précisé. Les autorités n’ont pas détaillé à ce stade les raisons de ces perquisitions ou fait état d’éventuelles arrestations.

Deux clans ciblés

Mais l’enquête serait liée à des "transactions immobilières" menées par des organisations criminelles mafieuses, affirme le quotidien allemand BILD.

Les opérations de police se sont déroulées dans les quartiers du Mitte, de Charlottenburg et de Spandau, à Berlin, précise le quotidien.

Elles ont en conséquence provoqué des "restrictions de circulation dans l’ensemble de la ville" jeudi matin, a averti le ministère des Transports de l’Etat de Berlin.

Selon plusieurs médias allemands, deux familles, les clans "Abou-Chaker", d’origine arabe et "Sürer", kurde, sont particulièrement visées par ces enquêtes.


►►► Lire aussi : Coronavirus : mafia et covid-19, une affaire qui marche ?


Les clans mafieux, très présents dans la capitale allemande, ont récemment fait la une pour leur implication présumée dans un spectaculaire vol de diamants dans un musée à Dresde (est).

Dans cette affaire, un vaste coup de filet en novembre à Berlin a conduit à l’arrestation de trois personnes liées à la famille "Remmo", d’origine kurde-libanaise, très active en Allemagne.

Les suspects arrêtés sont "fortement soupçonnés" d’avoir participé au cambriolage du musée Grünes Gewölbe de Dresde en novembre 2019, où un diamant de 49 carats avait notamment été dérobé. Le butin n’a pas été retrouvé à ce jour.

Le clan "Remmo" est déjà impliqué dans le vol d’une pièce d’or géante de 100 kilos, d’une valeur d’environ 3,75 millions d’euros, dérobée en 2017 au Bode-Museum de Berlin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK