Allemagne: conflit social autour d'une grenouille

L'incident remonte au 28 mars: ce soir-là, Christina Pommerel, 46 ans, une Française qui travaille comme chauffeur depuis 13 ans pour la compagnie d'autocars RBO à Ratisbonne, arrête soudain son bus car elle a repéré un batracien sur la route.

Elle descend du véhicule, ramasse l'animal pour le déposer sur le bas-côté, et reprend immédiatement sa route, mais l'incident déplaît à certains passagers, agacés du fait que le bus comptait déjà 20 minutes de retard, raconte le quotidien « Die Welt ».

Dans les jours qui ont suivi, la conductrice s'est vu signifier sa suspension.

"Lorsque le bus est déjà en retard et que les gens à bord sont énervés, si je m'arrête encore pour ramasser une grenouille, je peux me demander si je fais bien le bon métier", a expliqué au journal régional « Mittelbayrischer Zeitung » un représentant de la direction de l'entreprise, Max Jobst.

L'"affaire de la grenouille", a indiqué la compagnie, n'était cependant pas l'élément déterminant ayant entraîné des sanctions contre Christina Pommerel, déjà visée depuis longtemps par des plaintes des usagers.

L'intéressée, elle, plaide sa bonne foi: "Qu'est-ce que je devais faire? Ecraser la grenouille? J'ai fait mon travail, j'ai sauvé une vie", se défend-elle.

Devant le remue-ménage provoqué par cette affaire (la Française a reçu le soutien d'associations de défense des animaux), la direction de la compagnie d'autocars a finalement indiqué cette semaine qu'elle était prête à revenir sur sa décision, si l'amie des bêtes acceptait de "changer de comportement".

(M.S. avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK