Aline Gubri vit sans plastique ni déchets et ce n'est pas si compliqué

Vivre sans plastique ! C'est le défi que s'est lancé Aline Gubri. Elle nous raconte son quotidien. 

Il y a trois ans, cette étudiante en environnement a décidé de supprimer le plastique de chez elle. Résultat ? Dans la cuisine, les boîtes alimentaires en plastique sont remplacées par des boîtes en verre, recouvertes non pas d'un film plastique mais d'un torchon. En effet, le verre est beaucoup plus sain pour la santé. Pour la vaisselle ? Aline a jeté ses éponges… et les a remplacées par des collants tissés. "Une technique extrêmement simple et ça fait une éponge qui est presque inusable", explique la jeune femme.

Dans sa salle de bain, plus de gel douche mais un pain de savon emballé dans du carton. Plus de déodorant non plus. Lui est remplacé par un mélange d'huile de coco et de bicarbonate de soude. 

En changeant son mode de vie de cette manière, la jeune femme a voulu être plus respectueuse de sa santé et de l’environnement. Selon elle, ce qui est "polluant pour l’environnement l’est pour notre propre corps". Pour les gommages, le marc de café est une solution d'après elle très efficace. 

Les actions additionnées les unes aux autres vont permettre d’éviter beaucoup d’impacts négatifs“, explique Aline Gubri. Enfin, pour le ménage, Aline Gubri a remplacé tous ses produits ménagers par le vinaigre blanc mélangé avec de l’eau. "Et on a aussi l’indispensable bicarbonate de soude", poursuit la jeune femme. Concernant les déchets, il n’y a pas de poubelle… juste du compost et le bac à recyclable.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK