Aliments et végétaux saisis à la frontière:les règles seront plus strictes dès le 14 décembre

Contrôle des bagages à la frontière
Contrôle des bagages à la frontière - © THIERRY ROGE - BELGA

Parmi les produits que l'on ne peut pas ramener dans ses valises après un séjour à l'étranger, il y a des aliments et des végétaux. Des contrôles sont faits régulièrement à la frontière. Dans ce cadre l'AFSCA coopère avec les douanes, l'Agence du médicament et le SPF Santé publique. Selon l'AFSCA, 1133,5 kg de nourriture ont été saisis en 2018 suite à ces contrôles.

Importation interdite

Le but de ces interdictions et d'éviter l'apparition en Belgique de nouvelles maladies animales ou végétales. Le virus responsable de la peste porcine africaine, par exemple, a peut-être été importé via des produits à base de viande, c'est une hypothèse qui pourrait être confirmée par des analyses faites en Irlande du Nord. L'AFSCA rappelle que l'importation de viande et de produits laitiers en provenance de pays non européens est interdite. Les règles d'interdiction sont publiées sur le site du SPF Finances, et varient en fonction de la quantité, de l'origine, de la façon dont les marchandises sont conditionnées: produits d'origine animale et produits d'origine végétale.

Une nouvelle réglementation européenne entre en vigueur le 14 décembre 2019. A cette date seuls les produits énumérés dans l’annexe II du règlement d’exécution (UE) 2018/2019 pourront librement être ramenés dans les bagages. Cela comprend les fruits suivants : ananas, noix de coco, banane, durian, banane et datte. Les autres plantes ou produits végétaux devront être accompagnés d'un certificat phytosanitaire délivré par l'autorité du pays d'origine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK