Aide quotidienne, compagnon social… Comment sont formés les chiens guides ?

Aide quotidienne, compagnon social… Comment sont formés les chiens guides ?
Aide quotidienne, compagnon social… Comment sont formés les chiens guides ? - © Tous droits réservés

Ce sont les "piliers" des malvoyants. Les chiens guides apportent un soutien indispensable aux personnes en situation de handicap. 

233. C’est le nombre de chiens distribués dans l’Hexagone, en 2017, aux personnes malvoyantes. Comme Nawak, un jeune labrador brun, tous sont formés afin d’aider leur futur propriétaire dans ses déplacements quotidiens. Au centre de formation Paul Corteville, dans les Hauts-de-France, quelques 42 chiens ont été formés, à l’instar de Nawak.

Un soutien infaillible 

À la différence d’une canne, un chien guide permet à son propriétaire d’éviter les obstacles une bonne fois pour toutes. Âgés de 1 an à leur arrivée au centre, les canidés sont d’abord "travaillés à la laisse", comme l’explique Jérôme Demandent, responsable technique. Par la suite, un harnais rigide est placé sur leur dos, il permet à la personne malvoyante de s’accrocher et de "bien sentir les mouvements du chien". L’attention de l’animal ne se relâche qu’une fois le harnais complètement enlevé. 

Outre sa fonction de guide, le chien d’assistance permet aux malvoyants de ne pas se sentir seuls dans la rue. Effectivement, un lien fort finit par se créer entre les deux êtres. Même si ces chiens sont destinés à rendre service, leur travail est très encadré. Passé l’âge de 12 ans, ces compagnons à quatre pattes doivent être mis en retraite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK