AG insurance veut-elle vendre des produits financiers à risque aux enfants et à leurs parents?

AG insurance veut-elle vendre des produits financiers à risque aux enfants et à leurs parents?
AG insurance veut-elle vendre des produits financiers à risque aux enfants et à leurs parents? - © THIERRY ROGE - BELGA

AG insurance est accusée de vouloir vendre des assurances-vie à risque aux enfants. L'association citoyenne Financité dénonce un site baptisé Yongo qui, sous couvert de constituer de l'épargne pour les jeunes, propose aussi des produits financiers à risque, destinés à la spéculation. Pour l'ONG, l'assureur ne respecte pas les règles éthiques en matière de placement.

"On a vu avec stupéfaction l'apparition d'une plateforme qui vante les mérites de l'épargne - ce qui est très bien en soi - mais qui, derrière cette annonce, en réalité cache le placement de produits d'investissements dont certains sont à haut risque. On est donc très loin de l'épargne du bon père de famille", explique Bernard Bayot, directeur de Financité. 

Investir oui, spéculer non

N'ayant pu obtenir une réaction d'AG Insurances, c'est le porte parole d'Assurallia - Wauthier Robijn - qui réagit. Pour lui,  il n'y a rien de gênant la dedans: "Proposer des produits en disant 'intéressons les jeunes à la façon dont fonctionnent différents produits d'assurance' est en soi une démarche saine".

Yongo propose aussi des produits de la branche 21, des placements beaucoup moins risqué. Et se présente d'ailleurs comme une sorte d' Epargne academy où l'on apprendrait à épargner, à investir. Ce qui fait tiquer aussi Financité.

La Ligue des familles qui soutient la démarche "éducation financière " de Yongo refuse pourtant de cautionner les produits financiers à risque que le site propose. Investir oui, spéculer non. Toutefois, la marge est parfois ténue

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK