Afrique du Sud: 688 rhinocéros braconnés depuis janvier, plus qu'en 2012

Le rythme du braconnage ne cesse de s'accélérer ces dernières années, et le célèbre parc national Kruger, à la frontière avec le Mozambique, est le plus touché avec 60% de ces grands mammifères victimes du trafic de poudre de corne à destination de l'Asie (425 animaux tués depuis janvier).

La ministre de l'Environnement Edna Molewa participait dimanche à une parade dans les rues de la capitale sud-africaine, Pretoria, avec plusieurs centaines d'enfants qui ont défilé avec un fac-similé de corne de rhinocéros verte sur la tête, sous le slogan "Sauvez nos rhinocéros".

L'Afrique du Sud abrite environ 80% de la population mondiale de rhinocéros. Mais un expert du WWF (Fonds Mondial pour la Nature), Joe Shaw, a estimé récemment qu'on approchait "de plus en plus du point critique où le nombre de rhinocéros tués sera supérieur au nombre de naissances, et alors la population commencera à décliner".

Une multitude d'initiatives ont fleuri pour mobiliser l'opinion et lever des fonds en faveur de la protection des rhinocéros sud-africains. Toutes ont jusqu'au 30 septembre pour s'enregistrer auprès du ministère de l'Environnement sud-africain, qu'elles émanent de particuliers, d'organisations non-gouvernementales ou d'associations à but non lucratif.

Une mesure destiné à faire le ménage et à débarrasser le secteur des vraies fausses opérations de charité environnementale nuisant à l'image des organisations et particuliers vraiment impliqués dans la lutte contre le braconnage de rhinocéros.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK