Weekend à la mer : moins de place dans les trains et priorité aux travailleurs et résidents

Affluence à la côte : priorité aux travailleurs ou aux résidents dans les trains ce week-end
2 images
Affluence à la côte : priorité aux travailleurs ou aux résidents dans les trains ce week-end - © KURT DESPLENTER - BELGA

La canicule de ces derniers jours et le week-end du 15 août donneront, peut-être, à certains l’envie d’aller à la Côte. Depuis le week-end dernier, où des incidents ont éclaté sur la plage de Blankenberge et où des débordements se sont produits en gare d’Ostende, des mesures ont été prises pour limiter le nombre de touristes d’un jour, en particulier ceux qui se rendent à la Côte en train.

Moins de trains vers la Côte

L’afflux de touristes était une préoccupation des bourgmestres des villes de la Côte à l’approche du week-end du 15 août. En concertation avec la SNCB, le Gouverneur de la province de Flandre occidentale et les bourgmestres des principales cités balnéaires, de nouvelles règles ont été fixées.

D’abord, tant la SNCB que les autorités locales et provinciales de la région côtière déconseillent aux touristes d’un jour de tenter l’excursion à la mer. Il y aura d’ailleurs moins de trains pour y aller. " La SNCB va déployer, à la demande des autorités, une offre limitée. Concrètement, il y aura moins de trains vers la Côte ce week-end que le week-end dernier ", explique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

Le week-end dernier, les touristes d’un jour avaient pu compter sur des trains supplémentaires. D’abord, il y avait, les trains " touristiques " que la SNCB ajoute à son offre régulière pendant la saison estivale. Il y avait ensuite des trains spéciaux, appelés " trains de beau temps " mis sur les rails par la SNCB lorsque les prévisions météo laissent supposer un afflux de voyageurs vers la Côte. Pour ce week-end du 15 août, ces trains supplémentaires disparaissent. " Nous allons supprimer ces trains supplémentaires, dits ‘de beau temps ‘. Nous allons supprimer ou limiter une série de trains ‘touristiques’, c’est-à-dire les trains de l’offre estivale habituelle ", explique Vincent Bayer, de la SNCB.

Moins de places dans les trains

L’objectif est de respecter les décisions prises par les bourgmestres de la Côte qui veulent limiter le nombre de touristes d’un jour arrivant en train dans leurs villes : 10.000 visiteurs pour Ostende, 6000 pour Blankenberge, 4000 pour Zeebrugge, 2000 pour Knokke-Heist et 2000 pour la Panne.

Il y aura donc moins de trains vers la Côte ce week-end. Mieux vaudra donc consulter les horaires avant de se déplacer. " Les horaires sont consultables sur le planificateur de voyage de la SNCB depuis ce vendredi matin ", déclare Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

Ce n’est pas parce qu’un train roule vers la Côte que tous les passagers auront le droit d’y embarquer. La SNCB limitera le nombre de voyageurs par trains : " La SNCB mettra tout en œuvre pour préserver un taux maximum de 80% d’occupation dans chaque train. Il y aura une gestion des flux avec les agents de Securail, le service de sécurité de la SNCB et avec la police dont la présence sera renforcée dans les gares ce week-end, que ce soit les gares de départ, celles de correspondance ou celles d’arrivée ", explique Vincent Bayer, de la SNCB.

Concrètement, dès qu’un accompagnateur de train constatera qu’un train est en passe d’arriver à un niveau de 80% d’occupation, il préviendra le centre de contrôle du trafic. Celui-ci prendra contact avec les équipes policières et les agents de Sécurail présents dans la gare suivante. " Ceux-ci vont réguler les flux. Quand le train arrivera à quai, les voyageurs présents en gare et qui comptait prendre ce train seront invités à changer de quai pour prendre un train suivant qui, lui, sera moins occupé, pour respecter ce taux d’occupation de 80% ", explique Vincent Bayer.

Concrètement, si un train venant d’Eupen se remplit à Liège et atteint sa capacité de 80% en gare du Nord à Bruxelles, plus personne ne sera autorisé à bord dans les gares suivantes. Il faudra attendre un autre train.

Un conseil : planifier tout déplacement en train vers la Côte

La SNCB explique tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de nombre de touristes d’un jour fixés par les villes côtières. De leur côté, que ce soit à Ostende, Blankenberge, Knokke, Zeebrugge ou la Panne, les autorités locales devraient aussi renforcer la présence dans les gares pour s’assurer que le nombre autorisé de visiteurs n’est pas dépassé. " Là, c’est aux autorités de procéder aux vérifications et aux contrôles pour laisser passer par exemple les personnes qui doivent se rendre à la Côte parce qu’elles y travaillent et privilégier ces personnes par rapport aux touristes ".

Le message est donc simple : mieux vaut essayer d’éviter de se rendre à la Côte ce week-end et privilégier, plutôt, les jours de semaine. Pour ceux qui voudraient tenter l’aventure, la SNCB déconseille de voyager aux heures de pointe. Mieux vaut donc partir avant 9 heures le matin ou voyager l’après midi. Mieux vaut aussi éviter le créneau 18 heures – 20 heures pour les retours. De plus, les mêmes règles de 80% d’occupation maximale des trains seront d’application aussi pour les retours de la Côte.

" C’est pour ça qu’on véhicule le message de bien préparer son voyage via le planificateur de la SNCB, sur le site web ou l’application SNCB. Tous les horaires de ces trains y sont repris. Il renvoie aussi vers le lien du baromètre d'occupation à la Côte. Le premier réflexe à avoir est de vérifier quelles sont les stations à la Côte qui seront les moins fréquentées et privilégier une de celles-là si l’on veut partir ce week-end ", explique Vincent Bayer.

La SNCB devrait cependant être flexible envers les touristes qui séjournent plusieurs jours à la côte. En cas de forte affluence, ils devraient bénéficier d’un accès prioritaire aux trains. La compagnie de chemin de fer conseille cependant d’apporter des preuves, comme une réservation d’hôtel.

Le port du masque est obligatoire dans la gare, sur les quais et dans le train. Il est aussi conseillé d’emporter de l’eau pour le trajet, car tous les trains ne sont pas climatisés.

Sur place : respect des règles sanitaires

Pour ceux qui rejoindront la Côte ce week-end, Westtoer, l’office du tourisme de la province de Flandre occidentale précise que " les touristes d’un jour sont autorisés dans toutes les stations balnéaires ". L’office du tourisme recommande malgré tout de privilégier les visites de plusieurs jours.

A quelques rares exceptions près, le port du masque est obligatoire dans l’ensemble des stations balnéaires de la Côte belge, sur la digue, dans les rues commerçantes et sur les marchés.

Le Centre de crise fédéral, lui, met en garde ceux qui se risqueraient à la Côte ce week-end. L’objectif doit rester d’éviter les trop grands rassemblements de personnes. Le Centre de crise conseille, lui aussi, de consulter le baromètre d’occupation de la Côte. Si une station balnéaire est au vert, le risque est moindre. En revanche, si le baromètre de fréquentation est jaune ou orange, il est déconseillé de s’y rendre.

Alcools forts interdits sur la plage

Inutile de prévoir des bouteilles d'alcool fort à consommer sur la plage.  Suite à plusieurs incidents au littoral impliquant des personnes en état d'ébriété, le Gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, communique que l'interdiction de consommer de tels alcools sur les plages publiques entre en vigueur à partir de ce vendredi 14 août jusqu'au 30 septembre inclus. 


 

Visiter la Belgique en évitant les endroits trop fréquentés et surtout la cote (CP du centre de crise du 14/08/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK