Affaire Wesphael: la commission des poursuites entendra des magistrats mardi

Les députés membres de cette commission des poursuites s'étaient déjà réunis mardi, sans rien décider. Mais dans la foulée, Me Jean-Philippe Mayence, l'avocat de Bernard Wesphael, avait officiellement pris contact avec eux dans le but d'obtenir la suspension de l'arrestation de son client, voire des poursuites à son encontre.

Au terme de leur deuxième réunion et avec cette nouvelle demande sur la table, les parlementaires ont cette fois décidé d'entendre les principaux acteurs du dossier, avant peut-être de revoir leur position. "La commission a décidé de procéder aux auditions successives de Me Mayence, du procureur général de Gand, du procureur du Roi de Bruges, et de la juge d'instruction Pottiez", déclare Pierre Tachenion, son président.

Ces auditions auront lieu mardi prochain au Parlement wallon. Elles devraient permettre aux députés régionaux de mieux comprendre le dossier, de mieux comprendre notamment pourquoi le parquet de Bruges a estimé qu'il ne devait pas demander la levée de l'immunité parlementaire de Bernard Wesphael, en raison d'une notion de flagrant délit sur laquelle les spécialistes du droit eux-mêmes sont divisés.

Une reconstitution a eu lieu hier a Ostende. Bernard Wesphael a dû répéter les gestes qu'il aurait posés il y a un peu plus d'une semaine dans cette chambre 602 de l'hôtel Mondo, où Véronique Pirotton, son épouse, est décédée.

La reconstitution a duré deux heures trente, rien n'a filtré à la sortie.

Les funérailles de Véronique Pirotton ont lieu ce samedi matin à l'église Saint-Nicolas d'Outremeuse, à Liège.

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK