Affaire Jürgen Conings : le ministre de l'Intérieur a mis fin à la phase fédérale du plan national d'urgence contre le terrorisme sur avis du Centre national de crise

La ministre de l'Intérieur a clôturé la phase fédérale du plan national terrorisme, sur conseil du Centre de crise national.

Le plan d'urgence national terrorisme a été activé le mardi 18 mai. Il s'agissait de la première mise en place effective du plan national terrorisme depuis son entrée en vigueur en mai 2020.

"Après la découverte du corps sans vie du fugitif, il n'est plus nécessaire de maintenir la phase fédérale", souligne le Centre de crise national. "Sur base des récents éléments, l'OCAM a confirmé qu'il ne s'agit plus d'une menace imminente et les mesures de protection actuellement en place autour de ce dossier ont été adaptées", poursuit-il.

En s'exprimant sur la découverte du corps sans vie de Jürgen Conings, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) avait affirmé plus tôt dans la soirée que la découverte du corps sans vie de Jürgen Conings mettait fin à cinq semaines d'insécurité et de menace.

"Mes pensées s'adressent en premier lieu à la principale victime de cette affaire, la famille de Jürgen Conings, qui perd un père et un compagnon", a-t-elle poursuivi, soulignant l'engagement déployé par les différents services et départements qui ont collaboré sur ce dossier ces dernières semaines.

Une première enquête interne, menée par l'Inspecteur général, a révélé un certain nombre de problèmes structurels au sein de la Défense. "L'Etat-major et moi-même continuerons de travailler pour résoudre les problèmes identifiés. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour éviter que de tels événements ne se reproduisent à l'avenir. En outre, nous élaborons un cadre clair pour lutter contre l'idéologie extrémiste au sein de la Défense", a précisé la ministre.

Un rapport du Comité R, qui mène également une enquête sur l'affaire, est attendu fin juin.

"Ce n'est malheureusement pas l'issue que la Défense espérait. Mes pensées vont d'abord à sa compagne, sa famille et à ses proches qui ont perdu un être qui leur est cher. C'est néanmoins avec un certain soulagement que j'ai accueilli la nouvelle d'un dénouement sans autre victime (que Jürgen Conings lui-même)", a réagi pour sa part le chef de la Défense, l'Amiral Michel Hofman.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK