Affaire Duferco: un mystérieux dossier transmis par le comptable Stephan De Witte

Duferco: un mystérieux dossier transmis par le comptable Stephan De Witte
Duferco: un mystérieux dossier transmis par le comptable Stephan De Witte - © Tous droits réservés

Stephan De Witte, le comptable et "l'homme de confiance" de Duferco au Congo semblait craindre pour son intégrité physique. Il avait pris "ses précautions" et envoyé à ses proches des documents à mettre en lieu sûr, au cas où...

Une information qui résonne particulièrement si on la met en relation avec les récentes déclarations d'Odette Maniéma Kremping, sa compagne congolaise qui se cache pour l'instant quelque part en Allemagne. À nos confrères de Paris-Match, elle évoquait des "menaces" et le "chantage" qu'aurait exercé le comptable sur "ses partenaires".

Pour rappel, c'est la disparition au Congo de "l'homme de confiance" de Duferco en juin 2014 qui mène huit mois plus tard aux arrestations de Serge Kubla, Antonio Gozzi et Massimo Croci pour d'autres faits liés à un volet qualifié de "corruption d'agents publics étrangers".

Deux enquêtes distinctes au départ d'une même affaire de "disparition"

Rappelons à ce stade que rien dans l'enquête ne permet d'impliquer les trois inculpés du volet "corruption" dans le volet "disparition". Les deux équipes d'enquêteurs sont d'ailleurs différentes même si le juge d'instruction Michel Claise chapeaute les deux enquêtes. Et, à notre connaissance, les inculpés n'ont pas été interrogés en qualité de "suspects" dans le volet "disparition". Serge Kubla a bien été interrogé à l'automne dernier sur la disparition du comptable mais en qualité de "témoin". Et Serge Kubla nous a affirmé n'avoir plus croisé la route du comptable depuis fin 2012. Soit un an et demi avant sa disparition.

Ces précisions étant faites, il apparaît que ce sont bien les documents envoyés par Stephan De Witte en Belgique en mai 2014, un mois avant sa disparition, qui ont mené le juge Claise à ouvrir une seconde enquête pour "corruption". Des documents qui ont mené les enquêteurs vers le milieu des jeux au Congo.

Quels étaient ces documents transmis par le comptable et qui mènent vers le milieu des jeux au Congo ?

Il s’agit d’un épais dossier d’un peu plus de cinq centimètres dans lequel on trouve "pêle-mêle" des contrats de sociétés, des copies de mails, des copies d’extraits bancaires et… d’autres pièces qui permettent de retracer certains déplacements du comptable.

Plusieurs documents concernent les activités récentes du comptable (2013-2014), notamment au jardin botanique de Kisantu (géré par sa compagne congolaise). Mais aussi des documents plus anciens liés à des sociétés de loterie, ce qui a permis d’identifier dans les statuts de sociétés : Serge Kubla (2010 - la SEJ) et de trouver les traces ensuite des "actionnaires" de Duferco (dont Gozzi et Croci) impliqués à titre privé dans les loteries.

Un "discret" voyage en Allemagne quatre mois avant la disparition du comptable

En février 2014, Stephan De Witte effectue un voyage d’une semaine en Allemagne (sa compagne congolaise a une résidence à Frankfort), mais en faisant escale à Bruxelles plusieurs heures. Ce qui est normal, car il voyage habituellement en transitant par Bruxelles. Mais, curieusement, alors qu’il n’a plus vu son fils ni ses parents depuis un certain temps, il ne les informe pas de son voyage en Europe. Pas un coup de téléphone, pas de mail, rien ! Quelques jours plus tôt, son fils a pourtant fêté son anniversaire…

Stephan De Witte est-il sous pression ? Pourquoi dissimuler ce voyage à ses proches alors qu'il quitte rarement le Congo depuis 2013 ? Pour des raisons liées à ses affaires ou ses contacts ? Pour des raisons privées ?

Pour l’instant, l’unique document qui figure au dossier des enquêteurs est la copie du billet d'avion glissée par le comptable dans le dossier DHL envoyé à ses proches. Pourquoi ce billet figure-t-il dans ce dossier "Vous saurez quoi en faire" si précisément Stephan De Witte voulait cacher ce voyage à ses proches deux mois plus tôt ? L'explication viendra peut-être bientôt avec les déclarations très attendues d'Odette Kremping auprès du juge Claise.

Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK