Aéroport de Barcelone: la Garde civile en renfort pendant une grève des agents de sécurité

Aéroport de Barcelone: la Garde civile en renfort pendant une grève des agents de sécurité
Aéroport de Barcelone: la Garde civile en renfort pendant une grève des agents de sécurité - © Belga

Le gouvernement espagnol a décidé vendredi d'envoyer la Garde civile en renfort à l'aéroport de Barcelone pour réduire les attentes pendant une grève totale des employés aux contrôles de sécurité à partir de lundi.

Les passagers subissent déjà de longue attentes aux contrôles de l'aéroport d'El Prat depuis que les agents de sécurité de la multinationale Eulen ont entamé le 4 août une grève perlée contre leurs conditions de travail. Les 360 employés de la multinationale Eulen ont voté jeudi soir une grève illimitée à partir de lundi, rejetant une offre d'augmentation de salaire de 18%.

Après la réunion d'un comité de crise, le gouvernement a donc décidé d'envoyer la Garde civile en renfort, a annoncé le ministre de l'Equipement Iñigo de la Serna. Les grévistes sont tenus par la loi d'assurer 90% du service. Les policiers les aideront au contrôle des bagages et des passagers, a-t-il ajouté. "Nous ne devons pas oublier le niveau d'alerte anti-terroriste que nous connaissons" et ce renfort policier sert à éviter "tout problème dans ce domaine" quand les queues s'allongent, a dit le ministre.

L'Espagne est en niveau 4 d'alerte anti-terroriste, le 5 étant le maximum. Le trafic de passagers à l'aéroport international de Barcelone a augmenté de plus de 60% entre 2009 et 2016. Mais selon les grévistes les effectifs ont baissé de 500 à 360 sur la même période. El Prat est devenu une plateforme européenne pour les compagnies low-cost qui bénéficient de l'attraction touristique de Barcelone et de la Costa Brava. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir