Action spectaculaire de Greenpeace à Tihange et à Doel

RTBF
RTBF - © RTBF

Greenpeace a organisé mercredi matin une action spectaculaire qui se voulait aussi symbolique aux abords de la centrale nucléaire de Tihange et de Doel, afin de sensibiliser le grand public aux risques liés à l'exploitation des centrales de ce genre.

Les militants de Greenpeace ont aux alentours de 8 heures fait décoller non loin de la centrale de Tihange un parapente motorisé. Ce parapente a déployé une banderole marquée de l'interrogation "Want to risk it ?".

Pour Greenpeace, tous les risques liés au nucléaire ne sont pas aussi improbables que ne le clame Electrabel. "La présence d'un parapente à Tihange illustre un type de risque", explique Jan Vande Putte de la campagne Climat-Energie de Greenpeace.

4 000 ballons biodégradables ont ensuite été lâchés par les militants de Greenpeace à proximité du site. Ce lâché de ballon très symbolique et visible dans un large périmètre tentait d'évoquer la formation d'un nuage radioactif qui serait consécutif à un hypothétique accident nucléaire grave.

Une action similaire a également été menée de manière simultanée à la centrale nucléaire de Doel.

Par cette double action, Greenpeace veut rappeler que la fermeture des réacteurs constitue selon l'association "la meilleure assurance possible contre les risques nucléaires, aujourd'hui imparfaitement couverts".

L'âge des centrales belges inquiète aussi Greenpeace qui argue que "la vétusté des centrales ne fait qu'augmenter ce facteur risques".

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK