Acheter ses bananes avec Visa: Delizée demande un débat sur la régulation

Le Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la Pauvreté, Jean-Marc Delizée s'est "étonné" mardi, dans un communiqué de la décision en appel du jugement du Jury d'éthique publicitaire (JEP) qui a avalisé une campagne radiophonique de promotion du crédit pour des biens de consommation courante.

Jean-Marc Delizée demande un débat sur la régulation de la publicité.

Saisi d'une plainte contre une publicité de Visa, le JEP a estimé qu'il n'était pas "socialement irresponsable" de promouvoir l'achat de biens alimentaires de consommation courante au moyen d'une carte de débit différé.

Le JEP est un organe d'autodiscipline du secteur de la publicité.

Réagissant mardi, le Secrétaire d'Etat a dit "souhaiter que soit relancé le débat sur la création au niveau fédéral d'une structure publique représentative, chargée de réguler les pratiques publicitaires". Il a également estimé que la prochaine révision de la loi 12 juin 1991 sur le crédit à la consommation devra "porter une attention particulière aux publicités qui vantent l'achat de biens de consommation courante au moyen d'un service de paiement différé".

A l'annonce du jugement en appel avalisant la campagne Visa, le Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la Pauvreté a dénoncé mardi ce qu'il estime être une "banalisation extrême du crédit" qui peut "entraîner un endettement excessif des consommateurs et ainsi provoquer leur glissement vers la précarité et l'exclusion sociale". Selon lui, c'est "totalement irresponsable dans le chef d'un opérateur économique" comme Visa.

En Belgique, 495.089 personnes ont des ouvertures de crédits défaillantes dont plus de 340.000 personnes sont en situation de surendettement, a rappelé mardi Jean-Marc Delizée. "Même si toutes les cartes Visa ne sont pas assorties d'une ouverture de crédit, elles postposent le paiement, contrairement à la carte de paiement Mister Cash Bancontact qui elle, est tout à fait adaptée aux achats quotidiens", a-t-il souligné.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK