Accusé de fraude, Karel De Gucht fait une proposition à l'ISI, qui la refuse

Selon De Tijd, l'Inspection spéciale des impôts (ISI) aurait jugé le montant trop bas.

L'ISI estime que Karel De Gucht, actuellement commissaire européen au Commerce, a "fraudé" en ne déclarant pas une plus-value d'environ 1,2 million d'euros sur une vente d'actions.

Karel De Gucht et son conseil ont toujours affirmé que le fisc se trompait dans ce dossier. Ils ont cependant fait une proposition à l'administration afin de payer l'impôt relatif à cette transaction datant de 2005, indique le quotidien.

Si un accord est trouvé, Karel De Gucht évitera un procès contre l'administration. Dans le cas contraire, il pourrait devoir s'acquitter d'une somme dix fois plus importante.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK