Accident de car: la sécurité du tunnel mise en cause

D'après les premières analyses, la roue avant droite du bus a percuté le mur du tunnel dans un long virage sur la droite, selon M. Hübner. L'impact s'est produit au début de l'accotement d'urgence. Le conducteur du car a ensuite tenté de changer la direction du car, mais a percuté le mur qui marquait la fin de l'accotement.

"Les 15 ou 20 premiers mètres étaient déjà passés avant que le chauffeur n'ait pu réagir", a précisé M. Hübner, qui estime que l'absence de rail de sécurité le long du mur, et la vitesse de 50 km/h, ont accentué la gravité de l'accident.

"Un rail de sécurité devrait être installé sur toute la longueur du mur du tunnel, et un double rail devrait être placé au début et à la fin de l'accotement d'urgence", a encore déclaré l'expert.

Le tunnel avait pourtant reçu en 2005 la mention "bon" dans le cadre du "Programme EuroTest", qui analysait la sécurité de 49 tunnels dans 14 pays européens
 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK