A ne pas demander à Saint-Nicolas: le top des jouets les plus dangereux

A ne pas demander à Saint-Nicolas: le top des jouets les plus dangereux
A ne pas demander à Saint-Nicolas: le top des jouets les plus dangereux - © Tous droits réservés

Une étude annuelle réalisée aux États-Unis révèle que 149000 accidents liés aux jouets envoient des enfants aux urgences. Voici donc, les jouets les plus dangereux. A garder à l'esprit en cette veille de Saint-Nicolas.

Tout d'abord (et sans oublier que cette étude concerne des familles exclusivement américaines), une statistique saisissante: plus de 40% des admissions d'enfants à l'hôpital liées à des jouets sont dues à une... trottinette. Et oui, apparemment innocente et ludique, la trottinette est également "La" principale pourvoyeuse des services d'urgences en ce qui concerne les accidents domestiques liés aux jouets.

En deuxième position au classement (mais très loin en termes de pourcentages), on trouve ce que l'étude regroupe sous le terme général "d'équipements de loisir", comme par exemple les ballons (qui compte pour près d'une blessure sur dix).

Les plus sûrs sont les jeux vidéo ou multimédia, comme par exemple les instruments de musique adaptés aux enfants (2,9%). 

Notons enfin que les blessures causées par l'utilisation d'un jouet adviennent le plus souvent chez des enfants âgés de deux ans.

En outre, les garçons sont deux fois plus nombreux que les filles à devoir se rendre aux urgences à cause d'un jouet.

Mais après ces constats qui peuvent sembler alarmistes, rappelons qu'il existe toute une série de dispositions à prendre pour éviter ces accidents. La Commission européenne a par exemple détaillé une liste de conseils de sécurité dans une brochure disponible en ligne.

Outre les évidences comme "surveiller les enfants lorsqu'ils jouent" et de "vérifier de temps en temps l'état des jouets", la Commission vous conseille de lire "l'ensemble des avertissements et des consignes d'utilisation". De la lecture ce 6 décembre au matin donc...

RTBF avec Sciences et avenir.fr

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK