À la veille de la rentrée dans le secondaire, 184 élèves n’ont pas encore trouvé d’école

Nous sommes à la veille de la rentrée scolaire dans le secondaire et pour le moment, 184 enfants n’ont toujours pas trouvé de place dans une école. Une situation qui s’est donc améliorée depuis la semaine dernière et qui continue d’évoluer mais reste problématique. Parmi ces 184 élèves qui ne sont pas encore inscrits, 143 habitent en région bruxelloise, 24 dans le Brabant Wallon et 17 dans le reste de la Wallonie.

Attendre et espérer une place

Pour Julie Lumen, présidente de la Ciri, la Commission inter-réseaux des inscriptions, cette situation s’explique : "Ce sont des enfants qui n’ont pas trouvé de place dans les écoles qu’ils avaient pointées parmi leurs préférences ou des enfants dont les parents ont fait des inscriptions dites "chronologiques" ou dans des écoles avec liste d’attente. Pour l’instant ces élèves n’ont pas encore fait le choix de s’inscrire dans une école où il reste de la place".

Certains parents espèrent que les directions d’écoles créeront des places supplémentaires afin d’accueillir leurs enfants. Ils devront patienter jusqu’à lundi prochain pour le savoir. "À partir du 6 septembre, les nouvelles créations de place dans les écoles ne sont plus autorisées. Mais il faut savoir aussi que les augmentations sont très limitées; les écoles ne peuvent plus augmenter que de 2% leur population scolaire" insiste Julie Lumen.

Il y a encore des places

Une incertitude pour ces élèves de 1re secondaire mais Julie Lumen rappelle qu’il reste de la place dans de nombreux établissements : "Toutes ces écoles sont répertoriées sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils peuvent téléphoner à notre numéro vert pour toutes les informations nécessaires sur ces écoles. Il reste des places dans de nombreuses écoles qui peuvent tout à fait satisfaire les parents".

Une situation difficile à vivre pour de nombreux enfants et leurs parents, surtout quand on sait que le décret inscription sera réformé pour la rentrée 2022. Cependant, Julie Lumen assure que la situation est meilleure que l’année dernière où il y avait une centaine d’élèves en plus qui n’avaient pas trouvé d’école à la veille du retour en classe.

Sur le même sujet: JT 23/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK