A Genappe, NESPA, l'école à pédagogie active ouvre le 1er septembre

NESPA, l'école à pédagogie active à Genappe ouvre le 1er septembre "c'est désormais une certitude"
NESPA, l'école à pédagogie active à Genappe ouvre le 1er septembre "c'est désormais une certitude" - © RTBF - Anaïs Stas

Le compte-à-rebours est enclenché. Depuis le 20 décembre, Frédéric Chomé, le président du CA de l’école NESPA a la certitude que l’établissement ouvrira ses portes le premier septembre 2018.

Il porte son projet d’école secondaire à pédagogie Freinet – une pédagogie active où l’élève est un acteur de son apprentissage – depuis plus de deux ans. " Juste avant noël on a appris que la Fédération Wallonie-Bruxelles débloquait les classes containeurs. C’est l’élément qui a débloqué toute la mécanique ", annonce-t-il en parcourant le terrain du regard. " Vous voyez cet arbre là-bas ? L’école provisoire ira jusque-là ". Devant lui, de hautes herbes, des arbres et des buissons, dans son dos, l’ancien bureau du directeur de la sucrerie qui sera bientôt rasé. C’est ici, sur le site de l’ancienne sucrerie, au cœur de Genappe dans un écrin de verdure, que sortira de terre l’école NESPA.   

Pour la rentrée 2018, le challenge est d’aménager le terrain pour couler la dalle qui soutiendra les classes containeurs. Les bâtiments définitifs ne sont pas attendus avant la rentrée 2021. Le projet coutera 11 millions d’euros financés par un prêt. Pour rembourser l’emprunt, il faudra être proactif et compter sur la générosité des parents et de donateurs extérieurs.

L’école va émettre 500.000 euros d’obligation pour financer les premiers travaux qui permettront la création de l’établissement provisoire.

Huit réunions d’informations envers les parents et leurs enfants sont programmées sur les deux derniers weekends de janvier. 96 places seront créées la première année, soit 4 classes. 170 personnes ont déjà marqué leur intérêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK