A Bruxelles-National, les douaniers font du zèle pour se faire entendre

A Bruxelles-National, les douaniers font du zèle pour se faire entendre
A Bruxelles-National, les douaniers font du zèle pour se faire entendre - © Tous droits réservés

Les douaniers des aéroports de Bruxelles et Liège ont mené ce matin, entre 8h et 12h, une grève du zèle.

 

Alors qu'à l'extérieur, certains s'impatientent de voir surgir leurs proches, dans le hall des arrivées de l'aéroport de Bruxelles, les files s'allongent à mesure que les avions atterrissent.

Plusieurs centaines de passagers attendent de franchir une barrière, hermétique, formée par une dizaine de douaniers particulièrement scrupuleux.

Tour à tour, les passeports et cartes d'embarquement sont contrôlés, les bagages auscultés, à la main et aux rayons X, rien ne doit leur échapper. Un zèle redoutable pour faire passer un message, selon Ludwig Engels, douanier et délégué CSC: "Ce matin on a intercepté des cigarettes, de la viande en provenance d'Afrique, simplement parce qu'on est nombreux, mais parfois il arrive qu'il n'y ait que 2 ou 3 douaniers en service, c'est juste pas possible de faire correctement notre boulot."

Des promesses d'embauches non tenues

Cette grève du zèle matinale est une manière pour les douaniers de dénoncer un sous-effectif chronique, à l'aéroport de Bruxelles, mais aussi à Liège, où une action est menée en simultané.

Le ministre, Johan Van Overtveldt, en charge des douanes, s'était engagé l'année passée auprès des syndicats à recruter une personne pour chaque départ. Dans la perspective du Brexit, l'engagement de 140 agents supplémentaires était également prévu. Or, les renforts promis ne sont toujours pas arrivés, augmentant la pression sur un personnel qui doit en plus exercer des missions dans le cadre de la lutte contre la menace terroriste.

Des voyageurs partagés

Face à cette action, les passagers, fraichement débarqués, se montrent plus ou moins compréhensifs.

"C'est pas normal, on est pris en otage" enrage un homme en provenance de France, quand un autre, originaire de Suisse, temporise "Evidemment c'est dérangeant, mais ils ne font pas ça par plaisir non plus j'imagine".

A la sortie du hall d'arrivées, distribution de tracts par des délégués CSC de la fonction publique, venus prêter main forte.

Les douaniers, des fonctionnaires comme les autres

Les douaniers sont des fonctionnaires fédéraux comme les autres, et à l'heure où les négociations sur leur statut sont au point mort, ils entendent mettre la pression sur leur interlocuteur, le ministre de la fonction publique, Steven Vandeput, jusqu'alors inflexible.

"Que ce soit le recrutement, les promotions, les évaluations ou encore les congés, dans chaque domaine il veut donner moins aux agents de l'état" regrette Marc Nijs, secrétaire CSC Services publics.

Faute d'avancées significatives, le syndicat chrétien n'exclut pas de durcir le mouvement dans les prochaines semaines, des actions coups de poing sont à prévoir à l'approche des départs en vacances.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK