A Barcelone, les déchets circulent dans un réseau de tubes souterrains

Les citoyens déposent leurs sacs de déchets dans des bornes
2 images
Les citoyens déposent leurs sacs de déchets dans des bornes - © RTBF

La ville de Barcelone, en Espagne, dispose d'un système révolutionnaire de récolte de déchets. Dans certains quartiers, on en a fini avec les sacs poubelles et les camions bruyants qui passent la nuit. Les déchets sont aspirés automatiquement par le sol.

Dans le quartier Lesseps de Barcelone, lorsque Rosalía del Campo, serveuse dans un restaurant, sort les déchets qui se sont accumulés sur le temps de midi, elle ne dépose pas le sac sur le trottoir, mais dans une borne. "Pour nous, c’est bien de pouvoir nous débarrasser rapidement de nos déchets, sinon ça s’accumule! Ici, on peut les mettre 24h sur 24, donc ça nous facilite la tâche. Attendre le passage des camions poubelle, c’est de l’histoire ancienne. Aujourd'hui on peut jeter nos déchets quand on veut", témoigne-t-elle à la RTBF.

Introduit par la borne, le sac de déchets de Rosalía tombe dans une fosse. Une fois cette dernière remplie, une valve s'ouvre automatiquement pour transporter les déchets sous la ville, à une vitesse de 70 km/h. C’en est fini des camions poubelles qui passaient bruyamment toutes les nuits.

Jordi Ametllo, directeur de la Propreté à la ville de Barcelone, explique que "les avantages principaux, c'est qu'il n'y a aucune odeur et aucun bruit : l'aspiration est très silencieuse. Et évidemment cela évite les camions de ramassage qui nous dérangent tellement".

40 km de tubes

Le sous-sol de Barcelone dispose aujourd’hui de 40 km de tubes, et les nouveaux immeubles sont directement reliés au réseau. Après un petit voyage de 2 km, les sacs poubelles atterrissent dans une centrale de collecte, grâce à un système hyper puissant d'aspiration pneumatique. Les déchets sont stockés dans un container, qui est emmené tous les quatre jours par un camion.

Malgré les coûts d'investissement, le système barcelonais reviendrait moins cher que le ramassage conventionnel : 80 euros par tonne, contre 100 euros pour le ramassage en porte-à-porte.

Un quart des quartiers sont aujourd'hui connectés au réseau, et la ville espère encore développer cette technique, histoire de rendre Barcelone encore plus agréable à vivre.

A. Mitea