A Anvers, Pegida appelle à la création de patrouilles de surveillance

Des militants du mouvement d'extrême droite Pegida lors d'une marche à Anvers le 23 avril 2016.
Des militants du mouvement d'extrême droite Pegida lors d'une marche à Anvers le 23 avril 2016. - © LUC CLAESSEN - BELGA

A la veille des 15 ans des attentats du 11 septembre, le mouvement anti-islam Pegida-Vlaanderen a plaidé pour l'établissement de patrouilles de surveillance. Les membres présents ont également appelé au boycott, dès l'an prochain, des chaînes de supermarché autorisant la vente de viande issue d'animaux n'ayant pas été préalablement étourdis.

Quelque 80 personnes, parmi lesquelles Filip Dewinter (Vlaams Belang), sont venues écouter les discours et regarder les vidéos mettant en scène des extrémistes musulmans.

Certains ont plaidé pour la mise en place de patrouilles de surveillance, constituées d'anciens militaires et policiers à la pension afin d'assurer une sécurité que l'Etat n'est plus capable de garantir, selon eux.

Samedi prochain, les islamophobes de Pegida se rencontreront à Gand.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK