A 80 ans, il retrouve la vue grâce à un œil bionique

Ray Flynn ne voyait plus rien au centre de l'image. Seule sa vision périphérique lui permettait de s'orienter. Maintenant il voit, en noir et blanc.
Ray Flynn ne voyait plus rien au centre de l'image. Seule sa vision périphérique lui permettait de s'orienter. Maintenant il voit, en noir et blanc. - © HO - AFP

C'est un progrès notable en matière de traitement d'une maladie qui touche un nombre très important de personnes âgées, la dégénération maculaire. Un implant rétinien a été greffé avec succès sur un patient britannique.

Ray Flynn ne voyait plus rien au centre de l'image. Seule sa vision périphérique lui permettait de s'orienter. "Je ne pouvais même plus aller au distributeur chercher de l'argent", explique le vieil homme. A 80 ans, Ray souffre d'une dégénération maculaire. Une tache est apparue au fond de son œil, sur la rétine. C'est une maladie courante chez les personnes âgées. Et c'est un implant rétinien, placé derrière son œil droit, qui lui a rendu la vue. Il est le premier patient souffrant de ce type de dégénérescence à bénéficier de ce progrès de la science.

L'implant est associé à une paire de lunettes spéciales sur laquelle est placée une petite caméra. Les signaux qu'elle transmet sont transformés en impulsions électriques qui vont stimuler le nerf optique. Le cerveau va ensuite interpréter ces informations pour recréer une image. Deux semaines après l'opération, l'implant est activé. L’œil bionique de Ray va très vite montrer ses capacités.

Ray voit les yeux fermés

C'est en effet les yeux fermés que Ray va faire la démonstration de sa vue retrouvée. C'est qu'il s'agit de s'assurer que les images qu'il distingue sont bien celles révélées par la caméra associée à la puce sur sa rétine. L'équipe médicale lui présente des lignes sur des écrans d’ordinateur : "Vertical!Horizontal!", décrit-il enthousiaste. "C'est superbe! Mes yeux peuvent voir à nouveau. C'est exceptionnel."

Son chirurgien parle d'un bond de géant pour celles et ceux qui souffrent de pertes progressives ou brutales de la vision. "Cela donne un espoir aux patients qui souffrent de ce type de pathologie", explique le Professeur Paulo Stange du Manchester Royal Eye Hospital, "mais aussi à tous ceux qui sont atteints d'une perte de la vue centrale à cause de maladies dégénératives. C'est le début d'une ère nouvelle."

Distinguer les formes et les contours

L’œil bionique ne donne pas une vision équivalente à celle de l’œil humain. Mais il permet, en noir et blanc, de distinguer les formes et les contours. La technologie devrait aller en progressant pour offrir aux malades de la vue une meilleure qualité de vie. On tiendra ça à l’œil.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK