Chaudfontaine: 7 personnes interpellées dans une affaire de viol diffusé sur Snapchat

Il s’agit d’une sordide affaire de viol collectif diffusé sur le réseau social, Snapchat. Les faits ont eu lieu à Chaudfontaine, en province de Liège, et remontent à la nuit du 30 au 31 mars. La police judiciaire de Liège s’est emparée de l’affaire. Elle a réussi à mettre la main sur la vidéo complète. C’est comme cela qu’elle a réussi à remonter jusqu’aux auteurs.

Sept personnes sont impliquées : des mineurs d’âges de 13 à 17 ans et des jeunes adultes (18 ans). « Tous ont été interpellés cette semaine, les deux jeunes adultes ayant été inculpés de viol et placés sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction. Leur mandat d’arrêt a été confirmé vendredi dernier par la Chambre du Conseil. Les 5 mineurs d’âges ont été placés en IPPJ fermé », affirme Catherine Collignon premier substitut du procureur du Roi de Liège. La victime est une jeune fille âgée entre 15 et 16 ans.

Les suspects interpellés devront répondre de faits de viol. Ils pourraient aussi être poursuivis pour empoisonnement. Dans la vidéo, la jeune fille violée semble inconsciente. Il se pourrait qu’elle ait été empoisonnée au GHB, la drogue du viol. Le dossier est toujours à l’instruction.

Les personnes ayant diffusé la vidéo risquent des poursuites pour diffusion d’images à caractère pédopornographiques.
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK