60 millions d'euros pour les écoles numériques

La Wallonie a décidé d'accélérer ses investissements dans les écoles numériques. Plus de 60 millions d'euros sont débloqués par la Région Wallonne pour financer 500 projets par an pendant sept ans dans les écoles du maternel au secondaire. Le ministre wallon de l'Innovation et du Numérique Jean-Claude Marcourt s'est rendu dans une école de Charleroi ce matin pour annoncer la nouvelle.

S'adapter au tournant numérique

Selon lui, il est indispensable de s'adapter à la révolution numérique que connaît la société : "Le numérique n'est pas qu'un aspect technologique, il a participé à une transformation de la société. Il est donc capital aujourd'hui de favoriser cet éveil au numérique et d'apprendre à surmonter nos peurs", précise le ministre.

3 images
Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Innovation et du Numérique, avec les élèves de l'école Alouette à Charleroi © Sarah Heinderyckx

Cours de programmation informatique

À l'école communale Alouette à Charleroi, on sait ce que c'est. L'année dernière, Valérie Molle, professeur en 5ème primaire, relève le défi que lui lance son directeur: rentrer un projet numérique pour sa classe afin d'initier ses élèves à la programmation informatique. Le projet est accepté et l'école reçoit près de 8500 euros de matériel de pointe pour aider les élèves à créer un dessin animé.

Dans la cyberclasse installée pour eux, ils nous montrent aujourd'hui avec fierté le résultat de leur travail de l'an passé. Noah, 10 ans, nous confie : "Avant, je ne savais pas vraiment me servir d'un ordinateur. On a appris des choses qu'on ne connaissait pas".

3 images
Valérie Molle est ressortie convaincue de l'expérience © Sarah Heinderyckx

Apprentissage transversal et ludique

Valérie Molle accompagne cette année ses élèves en 6ème primaire. Elle nous avoue qu'à la base, elle n'y connaissait rien. Mais elle est ressortie convaincue par l'expérience : "Ce projet à permis à mes élèves d'acquérir des compétences de français, mais aussi de mathématiques. Il a fallu travailler sur un plan, déplacer des personnages de gauche à droite, donc on a travaillé les coordonnées. Il a fallu synchroniser le son et l'image. C'est une façon intelligente d'en faire de vrais petits créateurs plutôt que des consommateurs d'internet et de réseaux sociaux".

Reste aux enseignants intéressés à répondre au premier appel à projets qui sera lancé dans le courant du mois d'octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK