60% des lits de soins intensifs occupés en province de Liège, plus de 50% à Bruxelles et en Luxembourg, mais ça monte aussi à Anvers (carte)

Les derniers chiffres des contaminations en Belgique montrent une hausse qui peut paraître moins importante que celle annoncée il y a quelques jours, mais il faut rappeler que seules les personnes qui présentent des symptômes sont désormais testées. De plus, à cause de l’encombrement des labos, de nombreux résultats arrivent avec retard, et ne sont pas repris dans les chiffres dits "consolidés".

Le chiffre le plus fiable est donc celui des nouvelles hospitalisations, et il n’est pas bon : 494 admissions ont encore été enregistrées en 24 heures, alors qu’on hospitalise habituellement moins le week-end. Il n’y avait par exemple eu "que" 257 hospitalisations supplémentaires enregistrées lundi dernier.

La moyenne quotidienne d’admissions est désormais de 502,1 soit une hausse de 88%, mais surtout ce chiffre continue à monter sans cesse. Le nombre de personnes sorties de l’hôpital augmente en effet lui aussi, mais pas au même rythme. Actuellement, 5260 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19.

1030 le sont en province de Liège, soit un nombre largement supérieur à celui de la première vague (639 au pic de l’épidémie).

Mais ce qui inquiète surtout, c’est qu’avec 143 lits occupés par des patients Covid, 62% des capacités de soins intensifs sont déjà mobilisées dans cette province. Or, la phase 2A, dans laquelle sont passés les hôpitaux du pays, prévoit 60% de lits des soins intensifs attribués aux patients Covid. On les a donc déjà atteints à Liège.

Dans la phase ultime du plan, la phase 2B, au moins 2000 lits de soins intensifs seront disponibles pour les patients Covid-19 et 8000 dans les services réguliers. Et comme le rappelle Marius Gilbert, "Après la phase 2A, il y a la phase 2B et puis c’est tout." Il estime que pour éviter le scénario du "choix entre les patients", il faut réagir, et vite.

On pourrait dès lors penser que les hôpitaux liégeois vont transférer vers les autres provinces : le hic, c’est que la situation n’est guère plus brillante dans les autres provinces wallonnes ou à Bruxelles, où 56% des lits de soins intensifs, soit 151 sur 270, sont occupés par des patients Covid

En province de Luxembourg, 49% des lits de soins intensifs, 43 lits, sont réquisitionnés par la pandémie, 45% à Namur (97 lits), et 47% en Hainaut (111 lits) et en 57% Brabant wallon (10 lits).

La situation est un peu moins tendue en Flandre, mais elle se dégrade rapidement à Anvers, où 301 lits des soins intensifs sont disponibles et 110 sont aujourd’hui occupés par des patients Covid, soit 37% des lits disponibles. 31% le sont en Flandre Orientale, 24% en Flandre Occidentale et 25% en Limbourg, et 23% en Brabant flamand, mais nombre de ses habitants sont hospitalisés sur Bruxelles.

Toutefois, l’augmentation des contaminations et des hospitalisations s’observe sur l’ensemble du territoire belge. D’ailleurs, c’est dans les Flandres – occidentale, orientale et au Limbourg- que l’on observe les plus fortes hausses actuellement, même si, en chiffres absolus ce sont les provinces de Liège et celle du Hainaut qui se trouvent en difficulté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK