49.000 manifestants à Paris contre les féminicides

Ce samedi après-midi, des milliers de manifestants marchaient dans toute la France contre les violences faites aux femmes.

Le coup d’envoi était à 14h00 partout en France. Que ce soit à Paris, Lille, Caen, Montpellier, Marseille… Plus de 35 villes françaises ont participé à ce mouvement de ras-le-bol envers les violences conjugales, lancé par le collectif féministe #NousToutes.

"Pas une de plus", "Etat coupable, justice complice", "Dans 32 féminicides, c’est Noël" pouvons-nous lire sur les pancartes des participants. Les slogans "à bas le patriarcat", "solidarité avec les femmes du monde entier" ou encore la célèbre chanson "Who run the world ? Girls !" de Beyoncé, rythmaient la marche.

5 images
L'année passée, près de 50.000 personnes s'étaient rassemblées dans toute la France pour la même cause, dont 30.000 à Paris selon les organisatrices. © DOMINIQUE FAGET - AFP
A deux jours de la fin du "Grenelle contre les violences conjugales", les manifestants lançaient une dernière piqûre de rappel : il faut investir contre les féminicides en France. © ALAIN JOCARD - AFP
Pour 2019, la France comptabilise déjà 137 féminicides. Soit, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de leur partenaire. © ALAIN JOCARD - AFP

Sur place, des personnalités étaient présentes telles que les comédiennes Alexandra Lamy, Muriel Robin ou Julie Gayet. "Nous espérons que cette manifestation soit historique" a déclaré Muriel Robin en direct sur la chaîne BFMTV. Elle a également appelé le Président Emmanuel Macron à s’exprimer sur le sujet. Selon elle, les mesures qui vont être proposées par le Premier ministre Edouard Philippe ce lundi 25 novembre, suite au Grenelle sur les violences faites aux femmes, ne seront pas suffisantes. Les associations espèrent débloquer 1 milliard d’euros pour lutter contre les féminicides en France.

La manifestation touche à sa fin. Un concert est organisé pour les participants à Paris afin de soutenir toutes les femmes victimes de violences conjugales. Amel Bent est notamment attendue sur scène. 

Le collectif #NousToutes salue "la plus grande marche de l'histoire de France contre les violences" sexistes.

5 images
En tête de cortège à Paris : les comédiennes Muriel Robin et Alexandra Lamy, ainsi que l'Union nationale des familles de féminicides (UNFF). © ALAIN JOCARD - AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK