46 Perquisitions et 15 arrestations dans le cadre du trafic de visas humanitaires

Un tribunal anversois a diligenté 46 perquisitions domiciliaires et fait procéder à 15 arrestations d’individus qui auraient des liens avec Melikan Kucam, cité dans l'affaire des visas humanitaires.

La police d’Anvers a arrêté ce mardi 15 personnes qui feraient partie d’un vaste gang de criminels originaires de l’Est de l’Europe. Selon la chaîne publique VRT, Melikan Kucam, membre du conseil municipal de Malines qui aurait attribué frauduleusement des visas humanitaires, serait un élément moteur de cette enquête.

La bande aurait tenté d’acquérir le plus de pouvoir possible parmi différents milieux. Le bureau du procureur général mentionne la politique, la police, les services municipaux, le port, le système bancaire et l’Eglise. Ainsi, le groupe aurait tenté de soudoyer des policiers et aurait des liens avec des personnalités en Turquie.

Le gang serait impliqué dans la contrebande de cocaïne via le port d’Anvers. Le groupe, explique le site de VRT, disposait également d’armes.

L’origine de l’enquête réside dans l’arrestation de Melikan Kucam suspecté de faire entrer en Belgique des chrétiens d’Orient contre paiement via de visas humanitaires.

Journal télévisé 15/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK