40 oeuvres du peintre El Greco exposées au Bozar à Bruxelles

RTBF
RTBF - © RTBF

A l'occasion de la Présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne, le Palais des Beaux-Arts propose une exposition consacrée à El Greco. Le public peut y découvrir jusqu'au 9 mai 40 œuvres de ce peintre du 17ème siècle.

El Greco est considéré comme l'un des peintres fondateurs de l'école espagnole. Né en Crête en 1541, Domenikos Theotokopoulos s'appellera plus tard El Greco en Espagne, pays qu'il adoptera après avoir découvert très jeune Venise et Rome, pour connaître les maîtres Tintoret Titien et Michel Ange.

L'artiste s'installe en Espagne, peint le Roi, espérant se rapprocher de la Cour, et s'y faire engager. Mais déjà son dessein et sa manière de peindre dérangent. Alors il s'installe  à Tolède, où il compte des admirateurs. Il peint comme un fou, des portraits, des hommes, des scènes de la vie religieuse, et trouve ce qui deviendra son style : des corps allongés, des visages aux expressions particulières, regards en coin, le teint gris, et toujours cette impression du mouvement.

El Greco - Le voile de Véronique Ca

Qu'est ce qui  a rendu son style important, dans l'histoire de la peinture ?

La première chose, c'est qu'il a cassé la représentation réaliste des modèles. Il a très vite préféré donner à voir l'émotion, le psychologique. Dans la dernière salle de l'exposition, on peut voir "Les douze apôtres", douze portraits inachevés, avec un treizième personnage, Jésus au centre.

Ils sont représentés chacun, avec cette particularité d'expression propre aux différents caractères de l'être humain. Doux, torve, frontal, timide, j'ai trouvé qu'il rendait à chaque portrait une couleur particulière. Douceur du regard, nez importants, les mains, effilées, les capes de couleur différentes pour chacun.

Le mouvement, (c'est une des caractéristiques des peintures d'El Greco : le mouvement, les livres dont on sent les pages qui bougent, les capes qui se collent au corps),  et surtout, la lumière particulière de chaque tableau, admirablement mis en évidence par l'éclairage de l'exposition.

 

N. Debarre

L'exposition El Greco s'est ouverte ce jeudi matin au Bozar et se tiendra jusqu'au 9 mai.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK