31 degrés un 14 septembre : "Des températures qu'on enregistre seulement les 10 premiers jours du mois"

31 degrés un 14 septembre : "Des températures qu'on enregistre seulement les 10 premiers jours du mois"
2 images
31 degrés un 14 septembre : "Des températures qu'on enregistre seulement les 10 premiers jours du mois" - © THIERRY ROGE - BELGA

31 degrés ce lundi, 33 degrés ce mardi avant une stabilisation entre 25 et 28 degrés jusqu’à la fin de la semaine. La Belgique est confrontée à une vague de chaleur à moins d’une semaine du début de l’automne. Septembre est un mois de transition au niveau météorologique. Mais les températures annoncées ces prochains jours placent ce mois de septembre 2020 parmi les plus inhabituels. De là à battre un record ?

C’est probable. Pour Pascal Mormal, météorologue à l’Institut royal météorologique (IRM), "si on regarde un peu les statistiques en particulier de la station de référence d’Uccle, on constate qu’on n’a jamais observé une température qui dépassait les 30 degrés après le 13 septembre. Or, ici, les prévisions nous donnent 30 degrés jusqu’à mardi, jusqu’au 15 septembre. Ce serait pour notre station de référence, pour le centre du pays, quelque chose de tout à fait inédit. Il est bien possible que l’on batte un record en ce qui concerne la date la plus tardive à laquelle on dépasse le seuil des 30 degrés."

Au delà du 10 septembre, cela devient très très rare

On l’a dit : les prévisions tablent sur des 30 et 31 degrés pour le 15 septembre. "La précédente valeur la plus chaude aussi tard pour la saison, c’était 31.2 degrés à Uccle le 13 septembre 2016. Des températures qui dépassent les 30 degrés, cela peut arriver de manière régulière. Mais en général, ce sont des températures qu’on enregistre seulement les 10 premiers jours du mois. Au-delà du 10 septembre, cela devient très très rare."

Notre pays a connu des répétitions d’épisodes de chaleur. Cet été, début août, les températures ont régulièrement dépassé les 30 degrés. Cette vague de chaleur a pris fin au début de la deuxième quinzaine d’août. "Ce qui est interpellant", enchaîne Pascal Mormal, "c’est la répétition de ce genre d’épisodes de fortes chaleurs. Maintenant de nouveau en septembre, on connaît une vague de chaleur qui n’a pas la même intensité que les températures de début août. Mais ce sont quand même des températures tout à fait exceptionnelles pour la saison."

Ce dimanche 13 septembre, il a été enregistré une température de 24.2 degrés. La moyenne des 30 derniers jours est de 22.3 degrés contre 21 degrés si l’on prend la moyenne sur 30 jours entre 1981 et 2010. Avant ce lundi, on remarque que les températures moyennes étaient déjà en hausse.

En août, la vague de chaleur était intense. "A Uccle, les températures journalières sont restées supérieures à leurs valeurs normales durant une grande partie du mois. Seul le temps plus automnal des derniers jours a empêché que le mois d’août 2020 ne devienne le mois d’août le plus chaud depuis le début des observations", rappelle l’IRM. "Avec une température moyenne mensuelle de 20,9°C à Uccle, août 2020 fut plus chaud que la normale (18,0°C). Il se classe en deuxième position depuis 1833, après le mois d’août 1997 (21,2°C) et ex aequo avec 1911."

Les températures annoncées pour ce début de semaine ne sont pas exclusives à la Belgique. En France aussi, cet épisode est "extrêmement remarquable", dit le prévisionniste de Météo France François Jobard, contacté par nos confrères de Franceinfo.

"Les après-midi de lundi et de mardi seront exceptionnellement chaudes pour la saison. Pour comparaison, 34 à 36°C c’est (selon les endroits) 10 à 15 degrés au-dessus des moyennes d’une mi-septembre", prévoit Météo France. "La dernière fois qu’on a atteint 34°C à Paris au mois de septembre c’était en 1911 (35.6°C le 9 septembre 1911 au parc Montsouris)", note encore François Jobard. Ce début de semaine, les températures seront également élevées dans d’autres pays du Nord de l’Europe avec 29 degrés de moyenne en Allemagne.

Du coup, de nouveaux conseils de prudence sont prodigués. Il faut se protéger du soleil (lunettes, chapeau, crème solaire…), éviter de s’exposer lors des périodes les plus ensoleillées, s’hydrater ou encore aérer son habitation le matin et le soir, lorsque l’air est moins lourd.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK