Pensions du régime nazi touchées par des Belges: les députés réclament la clarté

27 Belges touchent une pension complémentaire allemande garantie par le régime nazi
27 Belges touchent une pension complémentaire allemande garantie par le régime nazi - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

75 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, 27 Belges touchent encore une pension complémentaire allemande. Ce droit à la pension complémentaire avait été garanti par Adolf Hitler en 1941 afin de récompenser ces Belges pour leur loyauté à l'Allemagne nazie. Depuis, l'Allemagne n'est jamais revenue sur cette promesse. 

Cet après-midi, la Commission des relations extérieures de la Chambre examinera une résolution co-signée par six parlementaires issus du PS, du SP.A, de Défi, du MR et du CDH. Ils réclament de la clarté et surtout une équité sociale et fiscale. Les 27 Belges sont connus de l'Ambassade d'Allemagne, à Bruxelles. Mais, leurs noms ne sont toujours pas transmis à l'Etat belge. Par conséquent, ils n'ont jamais été taxés. 

Une pension complémentaire allant de 425 à 1275 euros 

Mais l'aspect fiscal est dépassé par l'aspect mémoriel. Des collaborateurs du régime nazi ou leurs ayant droits touchent encore de l'argent issu d'une promesse de l'Etat nazi. En outre, les années passées dans les prisons belges pour ces faits de collaboration ont compté pour des années de travail. Et plus le séjour carcéral était long, plus la pension touchée était importante. Le montant de cette pension variait de 425 à 1275 euros. 

Au total, depuis la fin de la guerre 40-45, 38.000 Belges ont bénéficié de cette pension complémentaire. 

Archives: Journal télévisé 10/05/2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK