2018, une année exceptionnelle pour le vin wallon

Avec 3 semaines d'avance, les vendanges de 2018 resteront dans les annales comme les plus précoces jamais connue dans le vignoble wallon. La sécheresse alliée aux pluies de début août, en pleine floraison, ont créé des conditions idéales pour la vigne. Au point que les raisins seront mûrs bien plus tôt que les autres années.

Exemple, au Domaine de Mellemont, près de Jodoigne où des vendangeurs bénévoles enthousiastes ont déjà entamé la récolte de raisins abondants et délicieux.

Etienne Rigo, l’un des fondateurs de ce vignoble de 11 000 pieds, n’avait jamais vu ça en 24 ans de pratique. "Le raisin est à la fois abondant et parfaitement équilibré au niveau du sucre et de la qualité du grain. Nous allons sans doute atteindre les 30.000 bouteilles, soit 7000 de plus que les années précédentes. Je me souviens d’une année où nous avons vendangé fin octobre. Ici nous le faisons deux mois plus tôt. C’est vraiment exceptionnel."

Un enthousiasme partagé par les bénévoles qui, depuis 7h du matin, récoltent les belles grappes de plusieurs cépages hâtifs. "Regardez comme ils sont beaux ces raisins !", lance l'un d'eux. Beaux et bons… car entre deux coups de sécateurs, ces vendangeuses ne résistent pas à la tentation d’en croquer quelques-uns.

Quantité et qualité

Pierre Rion, l’un des autres fondateurs du domaine est tout aussi ravi avec sa casquette de président de l’Association des vignerons de Wallonie qui compte aujourd’hui plus de 150 membres : "C’est une année incroyable. Partout en Wallonie, sauf les rares endroits où il y a eu des chutes de grêle, la récolte s’annonce très prometteuse. Cette fois on pourrait atteindre le million de bouteilles produites en Wallonie. Il faut dire que plusieurs vignobles importants ont été créés en Wallonie ces dernières années. Le vin wallon commence à trouver ses marques et à se faire connaître même à l'étranger. Un telle récolte va permettre d'inonder le marché de bons vins car la qualité est aussi au rendez- vous. Les raisins sont magnifiques et parfaitement équilibrés. Cela promet un cru exceptionnel."

Vendanges à la mi-septembre

Même optimisme chez Bertrand Hautier qui gère en famille le domaine du Chapitre à Baulers. Avec ses 45.000 pieds, mélange de johanniter, de cabernet et de solaris ou de chardonnay, il peut comparer l’évolution des différents cépages et le constat est identique pour tous : "Les grappes sont nombreuses, presque trop, les raisins sont magnifiques et déjà mûrs pour la récolte. Depuis 2013, l’année où nous nous sommes lancés, nous n’avons jamais eu une telle abondance et une telle qualité. C’est vraiment très prometteur et cela va nous donner les moyens de travailler nos vins pour améliorer encore la qualité."

Si quelques vignobles ont déjà commencé la récolte, les vendanges devraient démarrer vers la mi-septembre. Et toutes les bonnes volontés sont bienvenues. Avis aux amateurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK