20% de réussite à l'examen d'entrée en médecine: "Notre enseignement secondaire montre ses lacunes"

Simrane est triste et inquiète. À 19 ans, elle vient de rater pour la seconde fois l'examen d'entrée en médecine et dentisterie. La jeune fille est pourtant passée très près de la réussite. "Je ne m'attendais pas à rater de si peu. J'ai raté uniquement la partie chimie avec une bonne moyenne dans les autres matières et je suis vraiment découragée. Je ne sais pas trop quoi en penser et quoi faire", explique-t-elle au micro de la RTBF.

Ils sont 684 sur 3376 à avoir réussi cet examen d'entrée, soit un peu plus de 20,2%. C'est 2% de plus que l'an dernier. Mais pour la fédération des étudiants francophones, ces chiffres interpellent. "Notre enseignement secondaire montre ses lacunes, estime Maxime Mori, président de la Fédération des étudiants francophones (FEF). Et d'ajouter : "Il y a une question de fond qui reste d'actualité. On a un manque de médecins dans pas mal de spécialisations, on importe des médecins formés à l'étranger pour combler la pénurie grandissante et on limite aussi drastiquement les futurs médecins en Belgique francophone."

Seconde chance en septembre

Pour Dominique Vanpee, le doyen de la faculté de médecine de l'UCL, ce faible pourcentage n'est pas une raison de tirer la sonnette d'alarme. Depuis cette année, les étudiants ont droit à une seconde chance. "Il faut remettre ça dans le contexte, nuance-t-il. L'an dernier, il y avait une seule session avec 20% de réussite. Cette année, c'est organisé en deux sessions. (Après une) première session avec 20%, on va certainement faire mieux avec la deuxième session et on pourrait même atteindre les 40%."

Seul bémol de cette seconde session : Simrane et les autres candidats en échec vont devoir tout repasser, même ce qu'ils ont réussi. "Si c'était seulement repasser la seule matière que j'ai ratée, peut-être que ça me donnerait plus envie de le repasser. Mais ici en sachant que j'ai raté une matière sur huit et que je dois quand même repasser les huit, c'est un peu décourageant", déplore l'étudiante. 

Des cours préparatoires pour aider ces étudiants à réussir cette seconde session vont bientôt démarrer, notamment à l'UCL. Rendez-vous le 5 septembre prochain pour le prochain examen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK