16 milliards d'euros transférés des Pays-Bas aux Bermudes par Alphabet, la maison mère de Google

Des logos de Google sur des écrans d'odinateurs le 20 novembre 2017
Des logos de Google sur des écrans d'odinateurs le 20 novembre 2017 - © LOIC VENANCE

Alphabet Inc., la maison-mère de Google, a transféré en 2016 15,9 milliards d'euros des Pays-Bas vers une société écran aux Bermudes, évitant à l'entreprise des milliards de dollars d'impôts, selon des documents officiels cités par l'agence Bloomberg.

La technique d'optimisation fiscale utilisée, composée du "Double Irish" (le "double Irlandais") et du "Dutch Sandwich" (le "sandwich néerlandais"), "consiste à transférer des revenus d'une filiale irlandaise vers une entreprise néerlandaise sans employé, et ensuite vers une boîte aux lettres aux Bermudes possédée par une autre société enregistrée en Irlande", selon des déclarations à la Chambre de commerce néerlandaise.

En 2016, le montant ainsi transféré était 7% plus élevé que l'année précédente.

"Nous payons toutes les taxes dues et nous nous conformons aux lois fiscales de chaque pays dans lequel nous opérons", a réagi un porte-parole de Google dans un communiqué.

D'après ses déclarations au fisc américain, le taux global d'imposition effectif de Google était de 19,3% en 2016. Sur la base de ce taux d'imposition, les économies réalisées par le géant américain se seraient élevées cette année-là à 3,7 milliards de dollars.

Sur la base du taux en vigueur en Irlande de 12,5%, l'économie réalisée n'est plus que de 2,4 milliards de dollars.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK