16 décembre 1944, à 5h30: la bataille des Ardennes

RTBF
RTBF - © RTBF

Il faisait froid, comme ce mercredi, mais il y avait de la neige en plus. Il y a tout juste 65 ans, le 16 décembre 1944, à 5h30, l'armée allemande lançait son offensive dans les Ardennes, à la surprise générale.

Son objectif était de franchir la Meuse, pour reprendre le port d'Anvers et couper le front allié, ainsi que son ravitaillement.

5h30, ce 16 décembre 44, commence près de Rocherath, dans les Cantons de l'Est, la dernière contre offensive d'Adolf Hitler. Il espère foncer à travers l'Ardenne, franchir la Meuse et reprendre les infrastructures portuaires d'Anvers, pour couper en deux le front allié.

Dès 5h30, un déluge de feu s'abat sur les avant-postes américains suivis par l'assaut des unités d'infanterie et la percée des colonnes blindées. La surprise est totale du côté des alliés convaincus que la nature du terrain et l'hiver dissuaderaient les Allemands d'attaquer en Ardenne. La ligne de front s'étire sur 92 kilomètres entre Montjoie et Echternach au Grand-Duché.

Un massacre

Aujourd'hui on parle toujours beaucoup de Bastogne, mais ce n'est pourtant pas la ville qui a le plus souffert.

C'est oublier trois villes entièrement bombardées pour faire sortir les Allemands d'Houffalize, La Roche ou Saint-Vith, sans compter les dizaines de villages et hameaux ardennais détruits. Quinze mille maisons seront détruites.

Les 250 000 hommes et ses 600 chars allemands ne parviendront pas au but, principalement faute de carburant. L'armée du Reich est à bout de souffle. Elle n'a de l'essence que pour parcourir le tiers du trajet vers Anvers.

Après plus de cinq semaines de combats, le bilan sera lourd. La bataille des Ardennes a duré jusqu'au 23 janvier 1945. 23 000 soldats américains y ont laissé la vie ainsi que 2500 civils.

 

M.S. avec Alain Carlier

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir