122.000 masques buccaux ont été fabriqués dans les prisons belges pour lutter contre le coronavirus

122.000 masques buccaux ont été fabriqués dans les prisons belges pour lutter contre le coronavirus
122.000 masques buccaux ont été fabriqués dans les prisons belges pour lutter contre le coronavirus - © FG Trade - Getty Images

Jusqu'à présent, 122.000 masques buccaux ont été fabriqués dans les prisons belges, a indiqué l'administration pénitentiaire vendredi. Les établissements en fournissent un à chaque détenu, membre du personnel et visiteur externe.

Les prisons prennent à nouveau des commandes de masques, précise la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver. "Elles étaient au point mort parce que nous faisions tout notre possible pour fournir assez de masques à tous les établissements", explique-t-elle.


►►► Retrouvez notre dossier sur le coronavirus


 

En outre, 1.633 écrans de protection ont été distribués dans les prisons, dont 633 servent déjà à sécuriser les visites depuis lundi. "Les autres écrans seront utilisés pour les entretiens individuels des conseillers extérieurs, des avocats, des services psychosociaux et autres", détaille la porte-parole.

Jusqu'à présent, 25 prisonniers ont été infectés par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, rapporte l'administration. C'est un peu plus qu'au début de la semaine. Cinq détenus se trouvent actuellement dans le service Covid-19 du centre médical de la prison de Bruges.


►►► Lire aussi : Coronavirus en Belgique Les prisons produisent des masques mais nécessitent de machines à coudre supplémentaires


 

Au total, 71 membres du personnel ont été testés positifs depuis le début de la pandémie. Parmi eux, 55 sont guéris et ont repris le travail. Seize sont actuellement absents en raison de la maladie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK