1000 personnes manifestent à Maastricht contre le redémarrage de Tihange

A l'initiative d’institutions du sud Limbourg hollandais, une manifestation internationale se déroulait à Maastricht contre la centrale nucléaire de Tihange. Son slogan est "Tihange dicht, Limburg veilig" (Tihange fermé, Le Limbourg en sécurité). La manifestation a rassemblé un bon millier de personnes qui réclamaient la fermeture de la centrale nucléaire de Tihange.

Une pétition de 12 000 signatures

Les organisateurs ont remis au maire de la ville une pétition de quelque 12 000 signatures réclamant, à tout le moins, un renforcement des mesures de sécurité et une extension de la zone de sécurité de Tihange dans un rayon de 80 km, de façon à englober la ville de Maastricht.

Les manifestants exigeaient que la centrale nucléaire de Tihange ferme le plus vite possible. " Nous comprenons que cela ne puisse pas se faire en une fois. En attendant, nous voulons qu'un bon plan catastrophe soit prévu. Aujourd’hui il n’en existe pas. Et nous voulons que l'on teste ce plan catastrophe avec un exercice à grande échelle qui implique les Belges, les Néerlandais et les Allemands ".

Pas de plan de sécurité à Tihange

Les participants à cette manifestation organisée par GroenLinks mettaient en avant les risques que présente l’exploitation de la centrale de Tihange, située à environ 50 km de Maastricht et la nécessité de mettre en œuvre des plans de sécurité. Ils exigeaient encore des plans en cas d’accident nucléaire pour tout ce qui concerne les abris, l’évacuation de la population et la distribution de comprimés d'iode dans un vaste rayon (80 km) autour de la zone concernée. Enfin, ils réclament des exercices réguliers de simulation d’accident auxquels participeraient les pays limitrophes, dont la Belgique. 

Fermer immédiatement Tihange 1

Leo Tubbax, porte-parole du réseau belge "Nucleaire stop" présent parmi les manifestants en veut cependant davantage : " Il faut fermer immédiatement Tihange 1 selon la loi sur la sortie du Nucléaire de 2003 et ne pas redémarrer Tihange 2 qui est une centrale très abîmée et que l’on ne peut pas remettre en service pour des raisons de sécurité élémentaires. Electrabel a foulé toutes les lois et n’a pas effectué un minimum de contrôle sur le cœur du réacteur. Il ne faut absolument pas que cette centrale redémarre ".

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK