100.000 dollars de retraite pour le policier qui n'était pas intervenu lors de la tuerie de Parkland

Les caméras de surveillance ont constaté l'attitude du policier lors des premiers coups de feu dans l'école de Parkland.
Les caméras de surveillance ont constaté l'attitude du policier lors des premiers coups de feu dans l'école de Parkland. - © Tous droits réservés

Le site Huffingtonpost rapporte que Cot Peterson, l'ancien shérif adjoint du comté de Broward était resté à l'extérieur de la haute école de Parkland (Floride), lorsqu’un forcené a abattu 17 personnes en février dernier. Il reçoit désormais une pension annuelle estimée à 100 000$. Peterson a démissionné et a pris sa retraite en février après avoir admis avoir entendu des coups de feu, mais en prétendant qu’il ne pensait pas que les tirs venaient de l'école.

Apparemment son explication n’a pas convaincu. Le shérif du comté de Broward, n'a guère caché son dégoût face au comportement de son subordonné, tandis que président Donald Trump l’a qualifié de " lâche". Tout indique que le policier de faction devant l'école a attendu 4 minutes avant d'y entrer.

Alors qu’il a pris sa retraite juste après les événements dont il fut le triste héros, le shérif adjoint accusé de lâcheté sur tous les réseaux sociaux jouit aujourd’hui d’une retraite qui ferait rêver la plupart des retraités de Belgique :  8702,35 $ par mois. Et cela, en toute logique, jusqu’au dernier jour de sa vie.

En Floride, la retraite perçue par un employé de l'État est basée sur le nombre d'années prestées et le salaire moyen perçu durant les années les plus lucratives. Comme Cot Peterson à été shérif adjoint pendant 32 ans, le montant correspond à ce calcul.

Le commissaire du comté de Broward, Michael Udine n’a pu que constater dans une interview donnée au Miami Herald que : "Maintenant, il va être payé par les contribuables pour le reste de sa vie? Cela semble honteux." L'enquête sur son comportement le jour de la tuerie se poursuit. Dura lex, sed lex.

 

USA: les appels téléphoniques aux services de secours durant la fusillade de Parkland le 09/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK