10 bonnes raisons de laisser vos enfants aller jouer dehors

10 bonnes raisons de laisser vos enfants aller jouer dehors
10 bonnes raisons de laisser vos enfants aller jouer dehors - © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP

Le "déficit nature" est une expression à la mode, mais c'est aussi une réalité qui devient de plus en plus marquée ces dernières années. Beaucoup de jeunes aujourd’hui en souffrent tant leur contact avec la nature est devenu minime. Jouer à l’extérieur habitue nos enfants à sortir et à entretenir une proximité avec la nature, mais surtout crée un lien qui pourra durer tout au long de la vie.

>>> Lire aussi : Les enfants de 2019 ne jouent plus assez dehors

L’avantage considérable de jouer dehors, c’est que les possibilités sont multiples et quasi infinies et que l'activité est souvent gratuite. L’enfant pourra alors adapter son imagination à l’espace qui l’entoure et trouvera de nouvelles activités dans chaque nouveau lieu découvert en famille. 

De nombreuses études le prouvent, un contact plus régulier avec la nature permettait un meilleur épanouissement chez les enfants, qui bénéficieraient, entre autre, de meilleures notes à l’école et qu'ils souffraient moins du stress.

"Il n'y a pas de mauvais temps, il y a des mauvais vêtements" disait récemment une campagne de Kind en Gezin (l'équivalent de l'ONE en Flandre). 

Voici 10 avantages à mettre vos enfants dehors !

L’Organisation Mondiale de la Santé formule les recommandations suivantes 

Les enfants et les adolescents (5 à 17 ans) devraient :

  • Pratiquer au moins 1 heure d’activité physique quotidienne, d’intensité modérée à forte;
  • Inclure des activités qui renforcent les muscles et les os à raison d’au moins 3 fois par semaine.

"Pour les enfants et jeunes gens de cette classe d’âge, l’activité physique englobe notamment le jeu, les sports, les déplacements, les activités récréatives, l’éducation physique ou l’exercice planifié, dans le contexte familial, scolaire ou communautaire..." précise l'OMS.

Développer son imaginaire et son imagination

Le but de proposer des activités en extérieur est de pouvoir sortir son enfant des frontières habituelles établies par les quatre murs de sa maison ou de son appartement. Jouer dehors offre la possibilité à l'enfant de laisser libre cours à ses idées, il pourra ainsi développer son imaginaire.

Découvrir et expérimenter son autonomie

Aller jouer à l’extérieur est idéal pour apprendre à prendre des initiatives autonomes et sortir de son confort familial. "Le jeu libre doit permettre à l'enfant de se faire une place par lui-même parmi les autres enfants qu’il ne connaît pas et dont il cherche à se rapprocher pour jouer" préconisait le magazine Symbiose dans son numéro 100 consacré à cette thématique. Cela va également développer ses compétences sociales en lui permettant de rencontrer des personnes hors de son entourage.

Diminuer les troubles déficitaires de l'attention

Jouer dans des espaces extérieurs aiderait ainsi à maîtriser l'hyperactivité chez les enfants atteints d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

"Environ 5% des enfants et 3% des adultes sont affectés par un TDAH, qui figure parmi les troubles neuropsychiatriques les plus courants" explique le site web consacré à cette maladie.

Lutter contre l'embonpoint

Sans grande surprise, permettre aux enfants de se dépenser dehors c’est aussi veiller à leur santé physique et éviter une prise de poids intempestive. Au-delà du risque cardiovasculaire, "les kilos superflus pris avant 5 ans peuvent être stockés jusqu'à l'adolescence et plus tard. Pour lutter contre la sédentarité, les parents doivent aussi bouger, passer moins de temps derrière les écrans et montrer l'exemple. L'objectif est de privilégier des sorties en plein air et de choisir des activités sportives qui plaisent aux enfants" mettait en évidence une étude publiée en avril 2018 par la revue médicale The Lancet.

Développer ses apprentissages fondamentaux

Jouer dehors permet également au plus jeunes de développer un certain nombre d’habiletés, aussi bien physiques que cognitives.  On parle de savoirs, savoir-être et savoir-faire.

En jouant dehors, un enfant va surtout développer et renforcer ses capacités motrices. Le professeur Georges Cazorla précise dans un article intitulé l'activité physique et le développement de l'enfant : "Les apprentissages multiples et la pratique de nombreuses activités physiques entre 6 et 11 ans assurent à l’enfant un développement harmonieux et lui offrent le choix de sa future activité. À ce niveau, l’adulte devrait pouvoir l’aider à être le plus pertinent possible. Il serait dommage d’enfermer cette grande “plasticité neuromotrice” dans une spécialisation précoce. Même en vue de pratiquer une seule activité physique ou sportive, il convient d’ouvrir, le plus largement possible, l’éventail des apprentissages. Car, comme l’ont montré plusieurs études, un enfant motivé pour pratiquer une activité physique ou un sport aura probablement plus de chance d’éviter la sédentarité et toutes ses conséquences délétères à l’âge adulte !".

Ne pas être toujours à écouter les conversations des parents

Le fait de sortir dehors pour jouer librement permet aussi aux enfants de ne pas toujours être à l'écoute des conversations des grands. "Le cerveau des enfants se développe à un rythme extraordinaire au cours de la petite enfance. Quand ils voient et entendent parler des problèmes d’adultes, et des incertitudes, l’état psychologique fragile de l’enfant peut être affecté négativement; cela peut le rendre inquiet et incertain. Les enfants ne devraient pas entendre les conversations stressantes des adultes, ce n’est pas du tout le moment" précise cet article sur les 10 choses qui rendent les enfants heureux.

La lumière, source de vitalité

La luminosité est essentielle dans le quotidien de toute personne et elle participe encore davantage à l’épanouissement des enfants. La lumière affecte positivement notre humeur et notre chimie intérieure. Un enfant de meilleure humeur aura un système immunitaire plus fort.

Prévenir les effets de la myopie

Fait un peu moins connu, mais qui commence à faire consensus auprès des scientifiques. Jouer dehors permet aux enfants de conserver une bonne vue. Une étude américaine, publiée dans le Journal of the American Medical Association, affirme que les enfants qui jouent dehors ont moins de risques de développer une myopie que les autres.

 

Créer de beaux souvenirs communs

En jouant, l’enfant structure sa pensée et acquiert des capacités importantes pour les apprentissages scolaires. Pour les bébés et les jeunes enfants, le jeu s’apparente à la découverte du monde. Il est propice aux échanges entre jeunes et il favorise le lien entre enfant et parents. 

L'école du terril - (La Belge histoire de 7 à la Une)

Les aventures de Marie-Laurence, Anne et leurs 24 élèves sont à suivre sur leur blog. Et s’ils sont ceux qui passent le plus de temps à l’extérieur, d’autres écoles proposent ce type d’initiative. Le Collectif Tous Dehors vise d’ailleurs à promouvoir les sorties natures en Belgique francophone.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK