Vresse-sur-Semois : quatre consortiums pour construire la prison de Sugny

C’est un projet dont on parle depuis de très nombreuses années : la prison de Sugny devrait sortir de terre en 2024. Quatre consortiums ont été sélectionnés afin de rentrer un projet : Eiffage, Futures Prisons Vresse-sur-Semois, Porte de Sugny et SRL Veli Vresse.

Ces quatre candidats ont maintenant jusqu’au mois de novembre 2021 pour soumettre leur premier projet. Chacun sera analysé par un jury avant le début des négociations préalable au dépôt de l’offre définitive.

Le choix final est prévu début 2023. La prison ne devrait pas ouvrir ses portes avant 2026.

La prison de Sugny en chiffres

2 ans : c’est la durée prévue du chantier de construction.

312 détenus : la prison sera équipée de 305 cellules dont 7 cellules pour les personnes à mobilité réduite. Il y aura donc 27 places semi-communautaires, 243 places en régime "moyenne sécurité" et 42 places de "haute sécurité".

260 agents : c’est le nombre de personnes engagées, dont 200 gardiens. Une soixantaine d’autres postes seront à pourvoir : des postes de direction, des psychologues, des assistants sociaux, des infirmiers mais aussi du personnel administratif, des cuisiniers ou encore des techniciens d’entretien. Le recrutement du personnel fédéral sera organisé par le Selor.

7 hectares : c’est la superficie de la future prison.

25 ans : c’est la durée de mise à disposition du bâtiment. L’établissement sera ensuite rétrocédé à l’État fédéral.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK