Voici à quoi va ressembler le téléphérique de Namur

Le projet définitif du téléphérique namurois est sur les câbles. Des câbles qui relieront la place Maurice Servais à l'esplanade de Terra Nova, au sommet de la citadelle. "Le projet devrait être terminé d'ici la fin 2019. La plupart des éléments sont construits en atelier, le montage sera rapide" , assure le bourgmestre Maxime Prévot qui annonce une inauguration pour début 2020.

Au centre-ville, une station ultramoderne sera construite en lieu et place de l'ancienne crèche bâtie en bord de Sambre. L'autre station sera érigée aux côtés du pavillon belge de l'exposition universelle de Milan, acquis par la ville. Face aux gradins du stade des jeux, les travaux de fondations sont déjà en cours.

 

Le permis déposé avant les fêtes

Le collège communal de Namur va définitivement approuver, jeudi, les détails du permis d'urbanisme relatif à la construction du futur téléphérique. "Ce permis sera déposé avant les fêtes de fin d'année. Suivra l'enquête publique de quinze jours. Aucune étude d'incidence n'est nécessaire " détaille Philippe Jehaes, le responsable du département des voies publiques de la ville de Namur. Vu l'emprise sur les contreforts de la citadelle classée patrimoine exceptionnel de Wallonie, un certificat de patrimoine était nécessaire. La ville l'a obtenu l'été dernier. Si tout va bien, le chantier pourra débuter dans les prochains mois.

Tourisme et mobilité

"On table sur 120 mille voyages durant la première année mais quand on sait que Dinant enregistre pas moins de 200 mille transports, il y a du potentiel !" estime Amélie Lefèvre, directrice de l'office du tourisme. "Ce téléphérique va vraiment permettre de faire le lien entre le bas de la ville et la citadelle et c'est un plus... même si des navettes existent déjà au départ du parlement."

Le téléphérique ne sera pas réservé qu'aux touristes. Certains habitants du quartier de la citadelle et de Malonne l'avaient souhaité. L'attraction sera aussi un moyen de transport pour les namurois: "Un abonnement annuel d'une trentaine d'euros sera proposé" précise le bourgmestre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK