Viroinval: une boulangerie avec du coeur pour faire revivre le petit village de Mazée

Viroinval: une boulangerie pour faire revivre le petit village de Mazée
2 images
Viroinval: une boulangerie pour faire revivre le petit village de Mazée - © Monika Wachter - RTBF

À la campagne, les magasins et les cafés ferment les uns après les autres. Ici, c'est l'histoire d'un commerce qui vient d'ouvrir ses portes. A Mazée, un petit village de Viroinval dans le sud namurois, un couple de hennuyers a ouvert une boulangerie à la mi-décembre. Il ne s'agit pas d'une boulangerie traditionnelle. Au Maz'Pain, on vend du pain bio, fait avec des produits locaux non transformés et surtout avec le cœur sur la main et un objectif: faire revivre le petit village.

Des amoureux de la nature

Au début, rien ne prédestinait les deux enseignants à ouvrir un magasin à Viroinval. Caroline Fauconnier et Arnaud Fosset sont originaires de Morlanwelz et de Charleroi. Mais ils sont passionnés par la randonnée et la nature. Ils sont tombés amoureux de la région et s'y sont installés avec leurs trois enfants. Caroline Fauconnier aime depuis toujours faire du pain et des pâtisseries. Mais après un burn out, elle décide d'abandonner l'enseignement et de suivir une formation de boulangerie-pâtisserie. A la mi-décembre, le jeune couple franchit le pas. Il est aujourd'hui à la tête de l'unique magasin de Mazée. Arnaud Fosset explique: "on croit fermement que les petits villages ont besoin de vivre. On ne peut pas tout mettre en ville et laisser mourir tout le reste de la campagne. On pense vraiment que chaque petit village doit avoir ses petits artisans qui puissent permettre aux gens du village de continuer à se parler. On ne veut pas d'un village fantôme comme il y en a certains dans la région où finalement plus personne ne se connaît parce qu'il n'y a plus de lieu de rencontre. On voulait vraiment recréer un lieu de rencontre à Mazée.

Une passion

Arnaud Fosset continue à donner des cours d'histoire et de géographie. Mais il passe tous les weekends et tout le temps disponible dans leur magasin. Madame prépare le pain et les pâtisseries la nuit. Monsieur vend en journée, quatre jours par semaine. La vie n'est pas très simple. Mais "c'est une passion. C'est ce qu'on veut faire".

La boulangerie la plus proche est à cinq, six kilomètres. La boulangerie bio la plus proche se trouve à Chimay, à 30 kilomètres. Arnaud et Caroline espère donc attirer la clientèle à Mazée. Comme Adophe, il est spécialement venu de Doische, la commune voisine, pour goûter leur pain. "Je trouve ça une très bonne idée d'ouvrir une boulangerie. Il n'y a plus rien ici. Ils ont bien fait. Je les félicite. Il faut du courage."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK