Vauban est de retour à la Citadelle de Namur et nous propose son double

Vauban jeune interprété par François Costagliola
2 images
Vauban jeune interprété par François Costagliola - © photo organisateur

Jusqu'au 20 août, la Citadelle de Namur renoue avec Sébastien Le Prestre, dit Vauban.

Une pièce de théâtre écrite en grande partie par Jacques Neefs, metteur en scène et salzinois d'origine, qui voulait mettre en valeur les facettes de cet homme méconnu et mal compris par ses concitoyens. Exception faite sans doute du petit peuple pour lequel Vauban avait un immense respect. C'est lui qui, en fin de vie a écrit et vendu sous le manteau son mémoire intitulé "La Dîme Royale". "Il voulait que les riches paient un impôt de manière à soulager le peuple qui vivait chichement. Il a été entendu mais pas suivi" nous raconte François Costagliola, le comédien venu tout droit de Besançon, et qui interprète Vauban jeune, avec une grande virtuosité :

"Vauban était certes un fin stratège mais c'était aussi un philosophe, un réformateur et un humaniste."

Jacques Neefs explique aussi que ses traits de caractère se sont également exprimés sur de grandes questions comme celle du respect des religions :

"C'était un catholique mais il se battait pour que les protestants ne soient pas rejetés du Royaume. D'ailleurs lorsque j'ai écrit cette pièce il y a un an, nous étions plongés dans ce fanatisme religieux et je me rends compte que les années, les siècles passent mais que nous sommes toujours confrontés aux mêmes problèmes d'intolérance et d'irrespect."

La pièce y fait référence et pour les deux comédiens qui interprètent Vauban, jeune et vieux, François Costaglia et Marc De Roy :

"Plusieurs phrases prononcées par Vauban que cela soit pour la gabegie des finances du Roi, pour l'insécurité des soldats, la chasse aux protestants par exemple, pourraient très bien être ressorties aujourd'hui. Et cela sans devoir en changer un seul mot."

"Vauban est son double" est le fruit d'un partenariat entre d'une part, la compagnie bisontine (Compagnie Keichad) et la namuroise (Compagnie Act'Hours) qui ont chacune une citadelle et qui ont chacune accueilli ce personnage haut en couleurs, que fut Sébastien Le Prestre, dit Vauban. Des combats d'épées mais également des combats d'idées portés sur la scène de Terra Nova par une troupe dynamique qui donne une toute autre image d'un personnage qui s'inscrit comme philosophe des Lumières avant l'heure.

A voir jusqu'au 20 aout prochain. www.citadelle.namur.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir