Coupure d'eau en région namuroise: retour à la normale attendu dans la nuit

La distribution d'eau potable devait débuter à  17H.
3 images
La distribution d'eau potable devait débuter à 17H. - © Tous droits réservés

Ce jeudi, les habitants d'Andoy, de Wierde, d'Erpent, de Naninne, de Dave et de Jambes ont été privés d'eau. La SWDE, la Société wallonne des eaux, tente depuis de nombreuses heures d'identifier l'origine de cette fuite. Aux environs de 20h, le Comité de coordination communal a reçu la confirmation de la localisation de la fuite. Et vers 21h30, la SWDE a annoncé avoir installé une vanne supplémentaire pour permettre une recherche plus précise de l’endroit exact de la fuite. Les dernières informations de la SWDE laissent présager un retour à la normale dans le courant de la nuit

"Il faudra désormais compter environ cinq à six heures avant un retour à la normale." déclarait la SWDE. Ce délai devrait permettre à la SWDE de procéder à une réparation d'urgence et d'effectuer la remise sous pression du réseau de distribution d'eau et garantir sa portabilité.

Circulation alternée

Durant le chantier, la circulation est alternée rue de Dave à hauteur de l'intervention. Des feux de signalisation sont mis en place. Des embarras de circulation sont à prévoir vendredi matin.

Après rétablissement de la distribution sur un réseau où l'eau a été coupée, un phénomène d'eau brune peut apparaître.

La SWDE effectuera dès lors des purges en voiries pour limiter au maximum ce phénomène qui s'explique par le fait que des particules de métaux qui se déposent sur les parois des canalisations peuvent être emportées lors d’une augmentation du débit ou lors d'une remise sous pression et provoquer ainsi cette coloration brunâtre ou rougeâtre.

Points de distribution d’eau dès 17H

Un système de distribution d’eau potable et non potable pour la population a été mis en oeuvre dans les zones impactées par le manque ou l’absence d’eau.

De l’eau potable, distribuée sous forme de berlingots et bidons ainsi que de l’eau non potable (pour laquelle la population doit amener son propre récipient tel qu’un bidon, seau, jerricane, etc.) seront mises à disposition de la population de 17h à 21h aux 3 points d’approvisionnement d’eau qui ont été déterminés, à savoir:

  • À Jambes, côté rue de Géronsart, à l’arrière du parking de l’Acinapolis ;
  • À Naninne, rue de la Gare de Naninne, sur le parking de l’école communale de Naninne;
  • À Erpent, sur le parking du Collège, Place Notre-Dame de la Paix.

La SWDE précise encore que le Comité de coordination communal va activer l'envoi d'un message SMS aux personnes situées dans les zones impactées via l'application Be-Alert du SPF Intérieur.

Le plan d’urgence déclenché à 6h30 

Dès 6h30, le Bourgmestre de la Ville de Namur, Maxime Prévot (cdH), avait mobilisé les services appropriés (pompiers, police, logistique, etc.). Une phase communale du plan d’urgence a alors été déclenchée pour garantir la meilleure collaboration entre les services de la Ville, la SWDE et les services de secours. La SWDE a également activé sa propre cellule de crise.

Dans un communiqué de la Ville, on apprend que des contacts ont été pris avec les différentes collectivités potentiellement impactées (écoles, crèches, homes, hôpitaux, etc.) afin d’organiser une distribution d’eau "pour les cas les plus impérieux ou pour des raisons pratiques jugées pertinentes". Des berlingots d’eau sont distribués via la SWDE et la Protection civile "pour répondre aux besoins individuels impérieux (urgents et vitaux) exprimés par téléphone au 112". Pour les besoins non urgents, un autre numéro (gratuit) a été ouvert (le 087/87.87.87) pour obtenir des informations.

Les services d’aides et de soins à domicile sont aussi sollicités, où une vigilance accrue de leur personnel, singulièrement à l’égard des personnes âgées ou confrontées à des traitements médicaux, est demandée. Enfin, la piscine de Jambes a été fermée, "les douches n’étant pas approvisionnées correctement".

Une demande a enfin été formulée à la SWDE de fournir des citernes, qui devraient être mises à la disposition de la population au cœur des villages impactés (si la situation devait se prolonger dans la soirée). La Protection civile, elle, tente d’obtenir des berlingots d’eau supplémentaires via Crisnée, Libramont et Liedekerke.

Selon les autorités communales, le CHR de Namur ne serait pas concerné par le manque d’eau. Et puis, on a appris vers midi qu’une autre fuite d’eau avait été détectée, sur la chaussée de Perwez (à Saint-Servais). Sans lien apparent avec l’importante fuite d’hier. Mais cela implique une présence également des services de la SWDE.

Le règne de la débrouille

En attendant le rétablissement complet de la distribution d’eau, riverains et institutions doivent se retrousser les manches, et trouver des solutions. Exemple ce jeudi matin à "la douceur des coteaux mosans", une institution qui accueille des personnes handicapées. On y compte 70 résidents.

Pour les encadrer ce jeudi matin, c'est le règne de la débrouille : "Nous avons la chance de disposer d’une citerne d’eau de pluie. On va donc pouvoir gérer les WC. En ce qui concerne l’hydratation de nos bénéficiaires, nous avons des bouteilles d’eau en réserve. Et pour tout ce qui tourne autour de la toilette des personnes, nous allons utiliser un système de lingettes, avec un petit peu d’eau en bouteille si cela s’avère nécessaire, explique Laurence Bosselars, responsable du service d'accueil de jour.

Laurence Bosselars ajoute que "la SWDE nous signale que le problème devrait être résolu pour 13h00. Si ce n’est pas le cas, nous avons toujours – en accueil de jour, du moins – d’interpeller les parents pour qu’ils gardent leur enfant à la maison. Par contre, ce sera plus compliqué au niveau de l’accueil des résidentiels puisque ces personnes vivent 24h/24 dans l’institution".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK