Une campagne d'information à Beauraing pour évoquer les dangers de la drogue

A la mi-décembre, trois adolescentes avaient fait un malaise après avoir consommé du cannabis de synthèse. Aujourd’hui, les autorités communales lancent une campagne d’information, notamment dans les établissements scolaires. "Il faut vraiment que l’on parle aux jeunes et qu’ils en parlent ensuite entre eux", commente le bourgmestre Marc Lejeune.

La plupart des actions de sensibilisation seront ainsi renforcées sur le territoire communal. "Avec notre service, nous passerons au sein des techniques sociales pour former des jeunes qui seront en quelque sorte des ambassadeurs, des relais dans d’autres classes ou auprès des mouvements de jeunesse, afin de parler des problèmes liés à la drogue et de l’arrivée de ces nouveaux produits qui sont nocifs pour la santé."

Pour la commune, il s’agit là de la meilleure façon de toucher les jeunes. Mais pas seulement : "On travaillera selon trois axes. Un : via un folder d’information précis sur ces produits chimiques qui mettent en danger la vie de nos jeunes. Deuxièmement, on passera dans les 5ème et 6ème technique sociale ; ensuite, on souhaite plus présent lors des différentes manifestations."

Ce service communal, composé de trois personnes, rencontre déjà un franc succès. Notamment grâce à une étroite collaboration avec d’autres communes proches, de l’autre côté de la frontière.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK