Un nid de frelons asiatiques détruit en plein centre de Namur

Un nid de frelons asiatiques détruit en plein centre de Namur
3 images
Un nid de frelons asiatiques détruit en plein centre de Namur - © RTBF - Monika Wachter

L’alerte est donnée par des employés du bureau des TEC : des frelons asiatiques entrent dans le bâtiment situé Avenue de Stassart. Ce n’est pas un individu isolé mais entre 10 à 15 insectes qui sont observés quotidiennement. Le nid n’est pas loin : 20 à 30 mètres au plus. A l’arrière du bâtiment se situent des jardins privés. Pour localiser le nid, un toutes-boîtes est déposé chez les riverains et un apiculteur de la région, Jean-François Bottequin, lance un appel sur les réseaux sociaux. En quelques heures, les particuliers répondent, le nid est localisé. Michel De Proft, chercheur au Centre de recherches agronomiques de Gembloux, effectue le déplacement pour détruire le nid de frelons asiatiques. Il est secondé par l’apiculteur namurois.

Sur le mur latéral, à cinq mètres de haut les frelons asiatiques entrent et sortent des trous d’aérations entre les briques. Michel De Proft et Jean-François Bottequin passent par la maison d’un particulier, enjambent une fenêtre au premier étage pour sortir sur un toit plat. Michel De Proft enfile une combinaison épaisse. Le frelon asiatique peut piquer à travers les vêtements et est également capable de projeter son venin. Grâce à une perche extensible jusqu’à 15 mètres, il injecte un insecticide qui agit très vite. En 20 minutes tous les insectes sont morts.

A quoi ressemble le frelon asiatique ?

Il est plus petit qu’un frelon européen. Il est beaucoup plus noir et il a un anneau orange au milieu de l’abdomen. Par rapport à la guêpe de chez nous il est un peu plus grand, plus trapu.

Est-il dangereux ?

Pour l’humain, il n’est pas plus dangereux que nos guêpes ou nos frelons européens. Par contre, il est très invasif et est un prédateur pour tous les autres insectes. Il est capable de décimer des ruches d’abeilles domestiques.

Quelle est la situation en Belgique ?

Cette espèce invasive se répand de façon exponentielle en Belgique.
En trois ans, on est passé d’un seul nid à une soixantaine. On s’attend à atteindre le chiffre de 3 à 400 cette année. La Wallonie répertorie toutes les données sur une carte interactive accessible à tous.

La seule parade pour ralentir la propagation de l’insecte : détruire les nids avant qu’une nouvelle génération de reines ne prenne son envol et aille essaimer.

Quelle est la situation à Namur ?

Un nid abandonné de frelons asiatiques a été repéré en mars dernier dans un jardin à Salzinnes. Ce nid est malheureusement arrivé à maturité. Des reines ont donc essaimé depuis celui-ci. Cette année, des nids ont déjà été détruits à Wépion, Namur centre et un nid est suspecté à Malonne. Certainement la deuxième génération d’insectes provenant du nid de Salzinnes. Il est donc demandé à la population namuroise d’ouvrir l’œil.

Si vous pensez avoir un nid de frelons asiatiques chez vous, appelez les pompiers au numéro 112. Ils suivent des formations pour faire face à cette invasion.

Les équipes du journal télévisé avaient consacré un reportage sur le frelon asiatique arrivant dans la capitale, le 10 novembre dernier:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK